• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Rhumatologie

Syndrome du canal carpien : l’injection locale de stéroïdes évite la chirurgie

Chaque année, en France, un peu plus de 130000 personnes sont opérées pour syndrome du canal carpien, une affection handicapante qui touche les mains et les poignets. 

Syndrome du canal carpien : l’injection locale de stéroïdes évite la chirurgie Victor_69 / istock.


  • Publié le 29.10.2021 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le syndrome du canal carpien fait partie des troubles musculo-squelettiques.
  • C'est l'une des maladies professionnelles les plus fréquentes dans la plupart des pays européens, aux États-Unis et au Canada.

Selon une nouvelle étude du JAMA, l’injection locale de stéroïdes pour lutter contre le syndrome du canal carpien évite de se faire opérer par la suite.

Manque de données

Le syndrome du canal carpien désigne l'ensemble de ces symptômes : fourmillements, troubles de la sensibilité et diminution de la force, situés au niveau des 3 premiers doigts de la main. Ils sont dus à la compression du nerf médian lors de son passage dans le canal carpien, au niveau du poignet. "L'injection locale de stéroïdes est couramment utilisée dans le traitement des patients atteints du syndrome du canal carpien idiopathique, mais les preuves concernant l'efficacité de ce soin à long terme font défaut", expliquent les chercheurs en préambule.

Pour pallier ce manque de données, les scientifiques ont constitué une cohorte de 111 adultes souffrant du syndrome du canal carpien. Un premier groupe a reçu une injection locale de 80 mg de méthylprednisolone, un deuxième une injection locale de 40 mg de méthylprednisolone et un troisième un placebo. Le parcours de santé de tous les participants a ensuite été suivi pendant 5 ans.

Réduction du taux de traitement chirurgical

Bilan : "le suivi à 5 ans n'a montré aucune différence dans l'amélioration du score de gravité des symptômes entre les 3 groupes", écrivent les scientifiques. Néanmoins, les membres du groupe ayant reçu une injection de 80 mg de méthylprednisolone étaient moins susceptibles de subir un traitement chirurgical que ceux du groupe placebo. "Cet essai clinique randomisé a montré que l'injection locale de stéroïdes entraînait une réduction du taux de traitement chirurgical chez les personnes atteintes du syndrome du canal carpien, mais pas de différences significatives dans l’évolution des symptômes", concluent les chercheurs.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES