• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Douleur

Syndrome du canal carpien : quelles sont les professions à risque ?

Les hommes et les femmes qui travaillent dans l’industrie du cuir et de la chaussure ou dans l’industrie automobile souffrent plus que la moyenne du syndrome du canal carpien, dont les douleurs au niveau de la main et du poignet peuvent être très handicapantes. 

Syndrome du canal carpien : quelles sont les professions à risque ? Istock / edam.

  • Publié le 13.07.2021 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le syndrome du canal carpien désigne l'ensemble de ces symptômes : foumillements, troubles de la sensibilité et diminution de la force, situés au niveau des 3 premiers doigts de la main.
  • Ils sont dus à la compression du nerf médian lors de son passage dans le canal carpien, au niveau du poignet.

En France, le taux de sous-déclaration du syndrome du canal carpien, deuxième pathologie reconnue en maladie professionnelle, a été estimé en 2015 à 43%. L’objectif d'une nouvelle étude de Santé Publique France "était donc de déterminer les fractions de risque de syndrome du canal carpien attribuables chez les exposés (FRAE) à l’activité professionnelle, au sein des professions et secteurs d’activité à risque", expliquent les auteurs dans un communiqué. 

Excès de risque

Pour ce faire, les données des patients opérés d’un syndrome du canal carpien issues de deux études menées dans le Maine-et-Loire (2002-2003) et dans les Bouches-du-Rhône (2008-2009) ont été analysées. "Le calcul était basé sur la détermination du risque relatif de la profession ou du secteur ajusté sur l’âge, selon la méthode de Mantel-Haenszel", précisent les scientifiques.

Chez les ouvriers et les ouvrières, les trois quarts des cas de syndrome du canal carpien seraient attribuables à l’excès de risque associé à l’exercice de la profession. Les secteurs d’activité avec les FRAE de syndrome du canal carpien les plus élevées étaient le secteur de l’industrie du cuir et de la chaussure chez les hommes (FRAE=93%) et le secteur de l’industrie automobile chez les femmes (FRAE=89%). Pour les professions précises, il s’agissait des couvreurs qualifiés chez les hommes (FRAE=97%) et des ouvrières du maraîchage et de l’horticulture chez les femmes (FRAE=94%). "Au sein d’un même secteur d’activité, certaines professions avaient des fractions de risque attribuables au travail plus élevées que d’autres, y compris dans des secteurs ne présentant pas globalement d’excès de risque de syndrome du canal carpien", précisent les auteurs de l’étude.

"Identifier les emplois à risque"

Le calcul des FRAE aux différents secteurs d’activité et/ou professions de syndrome du canal carpien permet, lorsque ce calcul est possible, "d’identifier des emplois à risque et contribue ainsi au ciblage de ces emplois pour les actions de prévention en milieu professionnel, en complément des statistiques de maladies professionnelles", conclut Santé Publique France. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité