• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Fonctions cognitives

Vieillir ne rime pas nécessairement avec déclin cognitif

Des fonctions cérébrales clés, telles que la navigation, la prise de décision et la concentration, peuvent s'améliorer alors que les personnes vieillissent.

Vieillir ne rime pas nécessairement avec déclin cognitif FotografieLink/iStock

  • Publié le 23.08.2021 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Ces capacités s'améliorent réellement au cours du vieillissement, probablement parce que nous pratiquons simplement ces compétences tout au long de notre vie.
  • Les gains de cette pratique pourraient être suffisamment importants pour contrebalancer les déclins neuronaux sous-jacents, selon les chercheurs.

Dans une nouvelle étude, publiée le 19 août 2021 dans la revue Nature Human Behaviour, des chercheurs américains de l’université de Georgetown affirment que les principales capacités mentales peuvent s'améliorer au cours du vieillissement. Ces fonctions sous-tendent des aspects critiques de la cognition tels que la mémoire, la prise de décision et la maîtrise de soi, et même la navigation, les mathématiques, le langage et la lecture.

Des résultats étonnants mais pas surprenants 

Ces résultats sont étonnants et ont des conséquences importantes sur la façon dont nous devrions voir le vieillissement, affirme Michael Ullman professeur au Département de neurosciences à l’université de Georgetown et auteur principal de l’étude. Les gens ont largement supposé que l'attention et les fonctions exécutives diminuent avec l'âge, malgré les indices intrigants de certaines études à plus petite échelle qui ont soulevé des questions sur ces hypothèses. Mais les résultats de notre vaste étude indiquent que des éléments critiques de ces capacités s'améliorent réellement au cours du vieillissement, probablement parce que nous pratiquons simplement ces compétences tout au long de notre vie.”

Les chercheurs ont examiné trois composantes distinctes de l'attention et de la fonction exécutive dans un groupe de 702 participants âgés de 58 à 98 ans. Ils se sont concentrés sur ces âges car c'est à ce moment que la cognition change souvent le plus au cours du vieillissement. Ils ont étudié les réseaux cérébraux impliqués dans l'alerte, l'orientation et l'inhibition exécutive dont chacun a des caractéristiques différentes et repose sur différentes zones du cerveau. “Par conséquent, les réseaux peuvent également présenter des schémas de vieillissement différents”, affirme le chercheur.

Deux capacités sur trois s’améliorent avec l’âge

Les trois processus étudiés par les chercheurs sont essentiels car ils sont utilisés en permanence.  “Par exemple, lorsque vous conduisez une voiture, l'alerte est votre préparation accrue lorsque vous vous approchez d'une intersection, précise Michael Ullman. L'orientation se produit lorsque vous portez votre attention sur un mouvement inattendu, comme un piéton. Et la fonction exécutive vous permet d'inhiber les distractions telles que les oiseaux ou des panneaux d'affichage pour que vous puissiez rester concentré sur la conduite.”

Les résultats ont révélé que seules les capacités d'alerte diminuent avec l'âge. En revanche, l'orientation et la fonction exécutive se sont en fait améliorées. Les chercheurs émettent l'hypothèse que parce que l'orientation et l'inhibition sont simplement des compétences qui permettent aux gens de s'occuper sélectivement des objets, elles peuvent s'améliorer avec une pratique continue. “Les gains de cette pratique peuvent être suffisamment importants pour contrebalancer les déclins neuronaux sous-jacents, suggèrent les auteurs de l’étude. En revanche, l'alerte diminue parce que cet état de base de vigilance et de préparation ne peut pas s'améliorer avec la pratique.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité