• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Solidarité

Le "don de congés" aux soignants voté à l'Assemblée

Ce mardi 2 juin, l'Assemblée nationale a voté en première lecture une proposition de loi visant à faciliter l'élan de solidarité en faveur des soignants. Ainsi elle prévoit que les salariés volontaires peuvent offrir des congés sous forme de chèque-vacances. Ce texte doit encore être examiné par le Sénat et soulève des polémiques.

Le \ monkeybusinessimages/iStock

  • Publié le 03.06.2020 à 10h55
  • |
  • |
  • |
  • |


Comment poursuivre l'élan de solidarité qui a prévalu envers les soignants durant le confinement ? Pour répondre en partie à cette question, une centaine de députés LREM ont soumis au vote un texte proposant "que l'on puisse permettre aux salariés qui le désirent et qui le peuvent, dans le public comme dans le privé, de faire don d'une partie de leurs congés payés" explique le rapporteur LREM Christophe Blanchet dans l'hémicycle. Ce don "monétise des jours de repos des salariés sous forme de chèques vacances pour les soignants" a-t-il poursuivi.

Cette proposition bien accueillie par le gouvernement reçoit notamment le soutien de la ministre du travail, Muriel Pénicaud : "cet acte de générosité permettra dans le même temps de contribuer à la relance du secteur du tourisme très fortement affecté." Cependant, députés et membres de l'exécutif insistent sur le fait que cette mesure ne remplace pas les négociations en cours pour la réforme de l'hôpital et notamment des hausses de salaire.

Pas de consensus

Malgré les bonnes intentions de ce texte, l'opposition récuse cette démarche pour différentes raisons. À droite, l'élu LR Maxime Minot, dénonce un "plagiat inacceptable". Il souligne avoir déposé le 22 mars une proposition de loi en ce sens, que les députés de la majorité "ont refusé de cosigner". "Vous croyez que parce que vous allez offrir des chèques vacances, vous allez faire oublier" la gestion de la crise, a lancé le souverainiste Nicolas Dupont Aignan.

Face aux difficultés structurelles de l'hôpital, le communiste Pierre Dharréville a fustigé le "culot" de cette proposition de loi LREM "un peu obscène". Un "malaise" partagé par le porte-parole du PS, Boris Vallaud. Même si le 28 avril dernier, des députés PS ont déposé une proposition de loi pour élargir le dispositif des chèques-vacances "pour les personnels ayant assuré la continuité des services vitaux de la Nation", le député des Landes juge cette proposition de loi "inaboutie" et "hors sujet". Selon Caroline Fiat (LFI), ce n’est "pas aux citoyens de remercier les personnels, mais à l’État". Elle a plutôt proposé aux Français de "poser un jour de RTT" pour "manifester" le 16 juin, journée de mobilisation des syndicats et collectifs hospitaliers.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité