Publicité

QUESTION D'ACTU

Plages, parcs, cités universitaires…

Marisol Touraine veut plus de lieux publics sans tabac

Dans une interview accordée au JDD, la ministre de la Santé déclare qu’il « faut davantage de lieux sans tabac ». Les plages, les parcs, les zones devant les écoles sont particulièrement visés par Marisol Touraine. 

Marisol Touraine veut plus de lieux publics sans tabac WITT/SIPA

  • Publié 21.07.2013 à 09h26
  • |
  • |
  • |
  • |


Déjà bannie des gares ou des restaurants, la cigarette le sera t-elle bientôt également des cités universitaires ou des plages ? C’est en tout cas le souhait que vient de formuler la ministre de la Santé lors d’une interview accordée à nos confrères du Journal du Dimanche.  Alors que le prix des cigarettes et du tabac à rouler a subi une nouvelle hausse lundi dernier, Marisol Touraine semble désireuse d’aller encore plus loin et appelle à une «mobilisation générale contre le tabac».

 

Elle évoque notamment sa volonté d’augmenter la liste des lieux publics en extérieur sans tabac. "Je souhaite que des villes s'engagent dans cette voie par le dialogue et créent des espaces sans tabac, qui pourraient être des parcs, des cités universitaires, des plages, devant les écoles", précise la ministre de la Santé. "Est-il normal que des mères, des pères ou des nounous fument dans un parc public où jouent les enfants ? Je ne le crois pas. Le tabac tue, il n'y a pas de résignation à avoir par rapport à cela", poursuit-elle. Cependant l’initiative de multiplier les zones extérieures sans tabac doit venir des villes elles-mêmes selon elle. A noter que certaines villes ont déjà instauré cette interdiction de fumer sur les plages en France. Des villes comme Nice, Ouistreham ou Saint-Malo

 

Marisol Touraine poursuit dans les colonnes du JDD en avançant d’autres mesures qu’il serait souhaitable de mettre en place pour accentuer encore la lutte contre le tabagisme. Du logo rappelant la dangerosité du tabac pour les femmes enceintes sur chaque paquet de cigarettes à un développement de l’aide au sevrage "notamment pour les jeunes". Enfin, sur l’augmentation du prix du tabac, la ministre explique qu’elle aurait souhaité une augmentation tarifaire plus importante, même si celle qui est entrée en vigueur le 15 juillet dernier est significative. Marisol Touraine rappelle que le tabagisme est à l’origine de plus 70 000 décès chaque année en France. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité