Publicité

QUESTION D'ACTU

Syndrome de détresse respiratoire aiguë

Réanimation : sauver des vies en mettant les patients sur le dos

D’après une étude française portant sur des patients avec syndrome de détresse respiratoire aiguë, la mise précoce à plat-ventre des malades permettrait de réduire de moitié la mortalité.

Réanimation : sauver des vies en mettant les patients sur le dos HARTMANN CHRISTIAN/SIPA

  • Publié 02.07.2013 à 15h09
  • |
  • |
  • |
  • |


Et si en plaçant un patient en syndrome de détresse respiratoire aiguë (Sdra) sur le ventre plutôt que couché sur le dos on pouvait sauver de nombreuses vies ? C'est en tout cas ce que suggère une étude coordonnée par l’équipe de réanimation des Hospices civils de Lyon et menée sur 466 patients dans 27 services de réanimation (1). Publiée dans le New England Journal of Medecine, ce travail  montre que cette nouvelle prise en charge fait baisser largement le taux de décès constaté. 


Le Sdra est un état critique extrêmement grave où la compliance pulmonaire et la capacité d'échanges gazeux chutent radicalement. Il traduit une atteinte de la membrane alvéolo-capillaire induisant un œdème pulmonaire lésionnel. Son traitement sauve le patient dans 50 % à 70 % des cas. Son pronostic reste donc encore très sombre et il peut laisser des séquelles importantes. Le traitement repose sur la ventilation mécanique.

D'après les résultats de cette étude, des séances quotidiennes d’au moins 16h sur le ventre améliorent l’oxygénation et préviennent les lésions pulmonaires induites par la ventilation mécanique. Ainsi, la mise précoce à plat-ventre des malades a permis de réduire de 50 %  la mortalité à 90 jours, comparé à un groupe de patients couchés sur le dos. 


Un nuance est toutefois apportée par les auteurs, ces résultats « positifs » seraient à moduler « en fonction de l’expérience des équipes à placer le patient sur le ventre ». Et les auteurs de conclure, « ces résultats devraient changer la prise en charge de ces malades en réanimation » .


(1) Essai randomisé contrôlé multicentrique « Proseva », débutée le 1 janvier 2008 jusqu’au 25 juillet 2011. Etude publiée dans le New England Journal of Medecine 2013, 6 juin.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité