Publicité

QUESTION D'ACTU

Crise des opioïdes

Douleur chronique : les consommateurs d’opioïdes ont plus de difficultés à se faire soigner

Des chercheurs ont mené un essai auprès d’environ 200 cliniques américaines. Près de la moitié d’entre elles refusent les patients qui prennent des opioïdes pour soulager des douleurs chroniques.

Douleur chronique : les consommateurs d’opioïdes ont plus de difficultés à se faire soigner stevehullphotography/istock

  • Publié 14.07.2019 à 08h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Double peine pour les consommateurs d’opioïdes aux Etats-Unis. Selon une étude de l’université du Michigan, ils ont plus de difficultés à trouver un médecin. Sur environ 200 cliniques testées, près de la moitié a refusé de prendre en charge un patient qui prend des opioïdes tous les jours à cause d’une blessure passée. 

Les réfugiés de la douleur 

"De manière anecdotique, nous avions entendu parler de patients souffrant de douleurs chroniques qui devenaient des "réfugiés de la douleur", explique Pooja Lagisetty, auteure principale de cette étude, leurs ordonnances n’étaient plus renouvelées ou leur médecin refusait de le faire, ce qui les obligeaient à aller chercher de quoi soulager leur douleur ailleurs."

Pour réaliser cette recherche, les chercheurs ont contacté les cliniques par téléphone en se faisant passer pour une personne dont le proche consommait des opioïdes et cherchait un médecin. Chacun des établissements a été appelé deux fois, et les chercheurs se sont assurés que toutes les cliniques prenaient de nouveaux patients. 

Des refus quelle que soit la couverture santé du patient 

Sur les 194 établissements interrogés, 40% ont refusé de prendre en charge un nouveau patient consommant des opioïdes pour une blessure ancienne, et ce quelque soit leur couverture santé. 17% ont répondu qu’il leur fallait plus d’informations sur le patient avant de prendre une décision : parmi ces cliniques, les deux tiers ont demandé à le rencontrer pour un entretien préliminaire. 

Des patients à risque 

Les consommateurs d'opioïdes ont pourtant particulièrement besoin d’être suivi par un médecin. Cela peut permettre de réduire leur prescription d’opioïdes grâce à d’autres traitements contre la douleur, de leur fournir un médicament à prendre en cas d’overdose ou tout simplement de mieux les accompagner. Les chercheurs précisent que ces refus de prise en charge peuvent conduire les patients à se procurer des opioïdes de manière illégale ou aggraver d’autres pathologies dont ils souffrent comme le diabète ou l’hypertensionChaque jour, 200 personnes meurent d’une overdose d’opioïdes aux Etats-Unis. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité