Publicité

QUESTION D'ACTU

Psychologie de la famille

Pourquoi certains frères et sœurs se détestent ?

Enfant, les disputes sont normales entre frères et sœurs. Mais à l'âge adulte, pourquoi le conflit perdure-t-il ?

Pourquoi certains frères et sœurs se détestent ? AntonioGuillem /istock

  • Publié 01.06.2019 à 09h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Dans la plupart des familles, les conflits entre les frères et sœurs se résolvent spontanément à l'adolescence. Pourtant, lorsqu'ils perdurent à l'âge adulte, ou qu'ils ressurgissent à l'occasion de discussions plus ou moins houleuses, peut-être cachent-ils une rancœur sous-estimée.

Comment les frères et sœurs peuvent-ils en arriver là ?

Une relation conflictuelle dans une fratrie reflète en réalité un lien déséquilibré qui entraîne de la violence, visible ou insidieuse. C'est ce manque d'équilibre qui provoque un mal-être et une souffrance.

L'importance de l'éducation

L'éducation joue un grand rôle dans le désamour entre frère et sœur. Si un des enfants considère qu'il n'a pas eu la même place dans la fratrie ou qu'il n'a pas reçu le même quota d'amour et d'attention que son frère ou sa sœur, une fois adulte, il peut avoir le sentiment d'être moins reconnu que l'autre, créant ainsi de la jalousie et de la compétition.

Même si la compétition est normale pendant l'enfance, elle doit s'estomper à l'âge adulte. Dans le cas contraire, la relation devient toxique entre les frères et sœurs. La réussite de son frère ou de sa sœur peut lui renvoyer ses propres échecs et ainsi noircir les relations.

Comment désamorcer une relation conflictuelle ?

Le dialogue entre les frères et sœurs reste la meilleure façon de désamorcer une situation conflictuelle. Au cours des échanges, chacun doit reconnaître ses torts et expliquer en quoi il est jaloux de l'autre.

Si la personne toxique ne prend pas conscience des conséquences de son comportement avec ses frères et sœurs, faire appel à un tiers et participer à des thérapies familiales peut aider à trouver des solutions en impliquant toute la famille.

Pourtant, cette démarche n'est pas toujours évidente, et dans certains cas il est préférable d'accepter que la relation est vouée au conflit de manière irrémédiable.

En savoir plus : "Relations frères-sœurs : Du conflit à la rencontre", de Catherine Dumonteil-Kremer, éditions Poche.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité