Publicité

QUESTION D'ACTU

Perturbateurs endocriniens

L’UFC-Que choisir alerte sur la dangerosité du soja

Le soja est une source importante de phytoestrogènes, qui pourraient être des perturbateurs endocriniens et favoriser certains cancers, voire agir sur le fœtus, le jeune enfant ou la fertilité.

L’UFC-Que choisir alerte sur la dangerosité du soja bhofack2 / istock.

  • Publié 25.05.2019 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


A l’heure où les régimes végétariens et flexitariens rencontrent de plus en plus de succès, les produits à base de soja constituent une alternative recherchée à la viande. Pourtant, l’UFC-Que Choisir a saisi l’ANSES et la DGCCRF pour renforcer la sécurité et l’information sur les produits alimentaires en contenant.

Proche d’une hormone naturelle du corps humain

"Le soja est aussi une source importante de phytoestrogènes (appelés isoflavones dans le cas du soja). Ces substances dont la structure moléculaire est proche d’une hormone naturelle du corps humain, pourraient être des perturbateurs endocriniens et favoriser certains cancers, voire agir sur le fœtus, le jeune enfant ou la fertilité", indique l’association de défense des consommateurs.

Selon une étude menée auprès de 1 020 sondés par Sojaxa, une association regroupant les principaux fabricants d’aliments au soja en France, 6 Français sur 10 ont déclaré avoir consommé des produits au soja en 2017. Soit une hausse de 49% en trois ans. 71% d’entre nous en achètent au moins une fois par mois.

Ne pas consommer plus d’un produit à base de soja par jour

L’UFC-Que Choisir a mesuré les doses de phytoestrogènes dans 55 aliments courants à base de soja (plats préparés, biscuits, desserts, boissons, apéritifs et sauces) afin de calculer l’exposition des consommateurs par rapport aux valeurs jugées tolérables par l’ANSES.

Bilan : "les produits les plus mal notés de notre test excèdent très largement les doses maximales admissibles. Un verre de la boisson au soja « Sud-Ouest nature » de la marque Cereal Bio apporte à lui seul près de 150 % de la dose maximale admissible pour un adulte, quand une portion du « couscous gourmand protéines de soja » de Jardin Bio dépasse trois fois et demie cette dose", rapporte l’association.

Sur cette base, il paraît prudent de ne pas consommer plus d’un produit à base de soja par jour. L’Anses recommande également d’éviter la consommation de produits à base de soja pour les femmes enceintes et les enfants de moins de trois ans.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité