Publicité

QUESTION D'ACTU

Fitness, musculation

Pourquoi vous devriez arrêter les boissons hyperprotéinées

Amateurs de boissons et de barres hyperprotéinées, vous devriez être vigilants. Une étude pointe les effets secondaires négatifs de ces suppléments.

Pourquoi vous devriez arrêter les boissons hyperprotéinées Peter Berglund / istock

  • Publié 02.05.2019 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Vous êtes abonnés à la salle de sport et vous souhaitez prendre du volume musculaire ? Vous risquez d’être tentés par les boissons et les barres hyperprotéinées, produits star des influenceurs sur les réseaux sociaux. Soyez tout de même vigilants, car une nouvelle étude, publiée dans la revue Nature Metabolism, démontre quels peuvent être les effets secondaires négatifs.

Ces suppléments alimentaires sont composés d’acides aminés, les éléments constitutifs des protéines. D’après les résultats de l’étude, la surconsommation d’acides aminés à chaîne ramifiée pourrait entraîner une prise de poids indésirable, nuire à l’humeur et même provoquer un décès prématuré.

Il faut équilibrer les taux d’acides aminés

En nutrition, la règle d’or est la variation et la modération. Les auteurs de l’étude estiment que leurs travaux soulignent l’importance de mélanger aussi les sources de protéines, afin d’obtenir une diversité d’acides aminés. Les acides aminés à chaîne ramifiée se trouvent dans la viande rouge et les produits laitiers, ainsi que dans la volaille, le poisson et les oeufs. Les végétariens, eux, peuvent aussi trouver leur compte en consommant des haricots, des lentilles, des noix et du soja.

"Les régimes riches en protéines et faibles en glucides se sont avérés bénéfiques pour la fonction de reproduction, mais ils ont eu des effets néfastes sur la santé à la fin de la vie et ont également conduit à une réduction du temps de vie", explique le Dr Samantha Solon-Biet, chercheuse à l’université de Sidney (Australie) et auteure de l’étude.

Pour parvenir à ces résultats, l’équipe de chercheurs a nourri des groupes de souris avec des régimes contenant différentes quantités d’actes aminés à chaîne ramifiée: soit le double de l’apport moyen, l’apport moyen, la moitié de l’apport moyen ou le cinquième de l’apport moyen. Le résultat était sans appel: les souris ayant consommé deux fois plus d’acides aminés à chaîne ramifiée sont toutes devenues obèses et avaient une durée de vie plus courte.

Des souris obèses, avec une vie plus courte

Même si cet essai concerne des souris, il montre clairement qu’une surconsommation d’acides aminés à chaîne ramifiée peut conduire à la suppression d’autres acides aminés essentiels, tel que le tryptophane. Une carence en tryptophane pourrait entraîner toute une série de problèmes liés à l’humeur, et à la santé en général. "Le tryptophane est le seul précurseur de l’hormone sérotonine, souvent appelée 'la substance chimique du bonheur' pour ses effets bénéfiques sur l’humeur et son rôle dans le sommeil. Mais la sérotonine fait plus que cela, et c’est là que réside le problème", explique le professeur Stephen Simpson, co-auteur de l’étude.

En effet, par la suite, le niveau de sérotonine a baissé dans le cerveau, augmentant ainsi la sensation d’appétit. Et la consommation excessive d’acides aminés à chaîne ramifiée a entraîné une suralimentation chez les souris. Elles sont devenues "extrêmement obèses" et ont eu une durée de vie plus courte.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité