Publicité

QUESTION D'ACTU

Un somnifère à la place d'un diurétique

Médicaments mal conditionnés : une mort suspecte

La victime aurait absorbé pendant plusieurs jours un somnifère qu'il pensait être un diurétique. Une enquête a été ouverte.

Médicaments mal conditionnés : une mort suspecte JAUBERT/SIPA

  • Publié 09.06.2013 à 18h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Une enquête a été ouverte samedi après la mort d'un nonagénaire marseillais. Cet homme est décédé dans la soirée des suites d'un oedème pulmonaire, à son domicile du 7ème arrondissement de Marseille. Son décès serait survenu suite à l’absorption d’un médicament du laboratoire Teva, dont deux lots mal conditionnés font l'objet d'une mesure de rappel depuis vendredi. Une source proche de l’enquête précise que l’homme prenait ce traitement qu’il pensait être un diurétique depuis plusieurs jours. Des boîtes conformes, de cette même molécule, ont également été retrouvées chez lui. Malgré tout, après la découverte au domicile de l'octogénaire d'emballages entamés issus d'un des deux lots rappelés, l'enquête a été confiée aux policiers de la Sûreté de la Sécurité publique de Marseille. Une autopsie devait être pratiquée rapidement, afin de déterminer si le vieil homme a réellement pris en dernier lieu le diurétique issu d’un mauvais lot.

 

Depuis vendredi 8 juin, deux lots de furosémide, un diurétique du laboratoire Teva ont dû être rappelés par l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). En effet, à la suite d’un problème de conditionnement, « certains comprimés ont pu être remplacés par des comprimés de somnifère Zopiclone également appelé Imovane », a indiqué l’ANSM dans un communiqué.

 

Les boîtes issus des lots Y175 (date d'expiration: 08/2015) et Y176 (date d'expiration: 08/2015), - chaque lot contient 95.000 boîtes -, sont donc retirés de la vente depuis vendredi soir et les personnes possédant déjà des boîtes portant ces numéros doivent les rapporter à leur pharmacien qui leur en fournira une nouvelle. Le laboratoire Teva a indiqué que l’alerte avait été « donnée par un pharmacien dont une patiente avait constaté des effets de somnolence inhabituels ».

Un numéro vert a été mis à la disposition des personnes prenant ce diurétique. Il s’agit du 0800 51 34 11.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité