Publicité

QUESTION D'ACTU

Nullo

"Genital nullification" : tatoué à 90%, il se fait enlever le pénis et les tétons

Adam Curlykale, jeune russe de 32 ans, a pris la décision de se débarrasser de son pénis, de ses testicules et de ses tétons pour pouvoir se faire tatouer aux seuls endroits encore vierges de son corps. Cette opération porte un nom : nullo, raccourci de genital nullification (négation génitale).

\ adam.curlykale/ Instagram

  • Publié 22.07.2018 à 11h30
  • |
  • |
  • |
  • |


A 32 ans, Adam Curlykale a pris la décision de se débarrasser de son pénis, de ses testicules et de ses tétons pour pouvoir se faire tatouer aux seuls endroits encore vierges de son corps. Pour comprendre cette démarche extrême, il faut remonter 10 ans en arrière. A l’époque, le jeune homme russe, originaire de Kaliningrad, se voit diagnostiquer un cancer du côlon. Il y survivra, mais les longs traitements dépigmentent sa peau, qu’il commence alors à recouvrir de tatouages. Aujourd’hui, 90% de sa surface corporelle est couverte d’encre. Même les globes oculaires y sont passés.

Restent le pénis, les testicules et les tétons, des zones trop sensibles pour supporter le dessein des aiguilles. Celui que l’on surnomme Mr Oréo décide alors de se les faire enlever, pour pouvoir pousser sa démarche jusqu’au bout. Sur le réseau social Instagram, il raconte son opération, qui a eu lieu au Mexique, dans la ville de Gadalajara (Jardines Hospital), le 14 juillet dernier. À la suite de la chirurgie, Adam Curlykale a déclaré : "je viens d’avoir une chirurgie d’annulation, j’ai eu beaucoup de saignements mais heureusement, pas besoin de transfusion sanguine. Veronica est avec moi et elle prend soin de moi."

Cette modification corporelle extrême, réservée aux hommes, porte un nom : nullo, raccourci de genital nullification (négation génitale). L'un des plus célèbres nullos est Mao Sugiyama, un artiste japonais et militant asexuel qui, en 2012, a eu ses parties génitales enlevées chirurgicalement, cuisinées, et servies à des invités à un banquet public (le cannibalisme n'est pas un crime dans la loi japonaise). Sugiyama, qui utilise le surnom de "Ham Cybele" (Jambon de Cybèle), a aussi eu ses mamelons supprimés.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité