• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Internet, déremboursements

Marisol Touraine freine sur l'automédication

La ministre de la Santé appelle à la prudence face au développement du marché de l'automédication qui devrait être dopé par la vente en ligne.

Marisol Touraine freine sur l\'automédication WITT/SIPA

  • Publié le 08.04.2013 à 20h15
  • |
  • |
  • |
  • |


La ministre des Affaires sociales et de la Santé a exprimé de vives réserves sur le développement de l'automédication à l'occasion du salon des acteurs de la pharmacie, Pharmagora.

« J'appelle à la prudence. L'enjeu, c'est la bonne prescription ou la bonne prise du médicament au bon moment (...) Nous restons un pays dans lequel le recours au médicament est un réflexe un peu trop systématique. Il ne faut pas banaliser la prise du médicament » , a déclaré la ministre. Elle a ajouté qu'elle n'était pas favorable au déremboursement de médicaments anciens suivi d'un accès à l'automédication. En matière de déremboursement, « la logique, c'est le service médical rendu », a-t-elle indiqué, évoquant celui des pilules de troisième génération intervenu fin mars.

Interrogée sur l'autorisation de la vente en ligne, elle a rappelé les grands principes retenus par le gouvernement, dont la nécessité d'un adossement à une officine physique, l'autorisation des sites par un arrêté et la volonté de « réduire au maximum » les médicaments accessibles (en l'occurrence, ceux proposés devant le comptoir).

A propos de l'arrêt en référé du Conseil d'Etat qui a élargi à l'ensemble des médicaments à prescription facultative la possibilité d'une vente en ligne, Marisol Touraine a expliqué qu'elle ne changerait pas sa décision de limiter cette liste tant qu'une décision ne serait pas rendue sur le fond. Elle a souligné par ailleurs que si cet élargissement devait entrer en vigueur, cela ferait passer le nombre de médicaments disponibles d'environ 350 à quelque 4.000. 

Si le marché du médicament de prescription a fait grise mine en 2012 (- 2,4%), celui de l'automédication a fait l'an dernier une cure de vitamines. Il a progressé de 2,4%, selon le baromètre de l'Association française de l'industrie pharmaceutique pour une automédication responsable. Dans le hit parade des plus fortes croissances on retrouve marché de l'antalgie (+ 5,1%) et  celui des voies respiratoires (+ 3,3%). Celui de la circulation a augmenté de  + 10,9% en raison notamment du déremboursement des vasodilatateurs.






















Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES