Publicité

QUESTION D'ACTU

Epidémie de grippe

Grippe ou pas grippe, la fièvre est notre principal moyen de défense. Il faut savoir la respecter

Réchauffement de la planète ou pas… La température de notre corps, elle, ne change pas. Un des premiers réflexes du médecin est de prendre la température…  Un des moyens les plus simples pour connaître l’état de défense de notre organisme contre une attaque de microbes, de virus ou de toute cellule suspecte.

Grippe ou pas grippe, la fièvre est notre principal moyen de défense.  Il faut savoir la respecter AndrewLozovyi

  • Publié 16.12.2017 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Les microbes n’aiment généralement pas la chaleur. Un ou deux degrés d’augmentation suffisent souvent à régler le problème sans que l’on s’en rende vraiment compte, ce qui ne justifie pas de mesurer en permanence comme le font certains. En revanche, une fièvre qui dure ou qui monte trop haut doit être surveillée.

Une température normale, prise, comme c’est le plus souvent le cas dans notre pays, au niveau du rectum, est de 36,1 le matin et 37,7 le soir.

Cette variation a une explication

Comme tous les phénomènes de notre corps, elle nous permet de nous adapter aux modifications de notre environnement, en particulier de gérer le passage du jour à la nuit. Ainsi, on dort mieux avec une température basse, mais on réfléchit mieux avec une température haute !

La vraie fièvre ne commence qu’au-dessus de 38°

Deux réactions la provoquent. D’abord, on frissonne : ce qui pousse à se couvrir, donc à augmenter la chaleur intérieure. Ensuite, on tremble… tout simplement parce que la méthode la plus simple qu’a trouvée notre organisme pour se réchauffer est en fait de faire travailler les muscles.

Lorsque notre sang a atteint la température que le centre de contrôle lui réclame, en fonction de l’agression, la sensation de froid disparaît et les frissons s’arrêtent.

Mode de défense, pas d’intérêt à la faire baisser trop vite...

Même si ce n’est pas toujours facile à faire comprendre aux gens pour qui l’efficacité d’un médecin se juge à sa capacité de faire baisser la fièvre… Ce qui est facile ! Les médicaments de la fièvre comme le paracétamol étant très efficaces !

Donc, la fièvre modérée, c’est-à-dire en dessous de 40, est une alliée qu’il faut respecter, du moins ne pas chercher à combattre trop rapidement. Si on poursuit ce feuilleton passionnant de la vie d’une fièvre, soit parce que l’organisme a décidé que l’agression était jugulée, ou tout simplement parce que l’on a pris un médicament, survient la transpiration, qui est la réponse de notre corps à l’élévation de température.

Le problème est que le ressenti de la température est différent avec l’âge…

Chez un jeune, une augmentation d'un demi-degré de la température de la peau suffit à déclencher des réflexes de protection contre la chaleur. Chez la personne âgée, ces mécanismes ne se déclenchent qu’après une élévation de 3 à 5° de cette température, d’où sa fragilité, face à la chaleur.

Le bain de bébé contre la fièvre ? Oui, mais en respectant les règles

C’est une excellente initiative en attendant le médecin : découvrir l’enfant, pour qu’il se rafraîchisse, bien aérer la pièce et effectivement lui donner un bain. Uniquement si sa température est au dessus de 38,5 degrés. Le principe est celui de l’échange de calories. Le bain étant plus froid que la température du corps, les calories vont aller du corps de l’enfant vers l’eau.

Une règle impérative : la température du bain ne doit pas être de moins de 2 degrés de celle de l’enfant. Par exemple, votre enfant à 40 degrés, le bain ne doit pas être en dessous de 38.

Si la température du bain est la même que celle de l’enfant, cela ne sert à rien. Et si le bain est trop froid, l’enfant va frissonner et donc fabriquer des calories à cause des contractions musculaires, la fièvre va monter encore plus haut. Deux degrés est donc l’écart idéal.

Ce bain ne doit pas dépasser une durée totale de 10 minutes. Puis séchez l’enfant soigneusement et mettez-le dans son lit avec juste un drap.

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité