Publicité

QUESTION D'ACTU

Mise au point

La fécondité et l’homme en péril

Un communiqué de l’Ined (Institut National d’Etudes Démographiques) alerte sur la fécondité des hommes par rapport à celle des femmes. Le nombre moyen d’enfants par homme varie de moins de 1 à plus de 13 selon les pays, alors que le nombre moyen d’enfants par femme varie de 1 à 8. Dans la plupart des pays occidentaux où la fécondité est basse, celle des hommes est légèrement inférieure à celle des femmes. La mise au point du Dr Jean-François Lemoine

La fécondité et l’homme en péril Lonely11/epictura

  • Publié 20.10.2017 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


On ne compte plus les informations alarmantes sur la baisse du nombre de spermatozoïdes chez l’homme. En 20 ans, une baisse de 40 % aurait été constatée, aggravée par une baisse de qualité. Certains chercheurs en font un problème aussi important que celui du réchauffement de notre planète.

Des causes nombreuses

En tête, la pollution. Nous vivons entourés de substances chimiques. La toxicité des phtalates sur les cellules germinales, qui constituent le précurseur des spermatozoïdes, n’est plus à démontrer. Tout comme celle des pesticides qui contribuent aussi à l’altération du sperme.

 L’alimentation est dans le collimateur, ainsi que l'alcool et le tabac, qui sont sans doute les principales causes. Le tabagisme va entraîner une destruction des vaisseaux sanguins de l’appareil génital masculin. Au niveau du pénis, ceci est responsable d’une altération de la qualité et de la durée de l’érection. Au niveau des testicules, les altérations vasculaires entraînent une destruction plus ou moins irréversible de la fabrication de sperme.

 

Les testicules doivent rester au frais

On a aussi évoqué la chaleur, car la fabrication du sperme est un phénomène extrêmement sensible à la température. Les spermatozoïdes doivent être maintenus à une température entre 33 et 34 °C. En fonction de la température, les bourses se contractent ou se détendent de manière à conserver cette température constante. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle elles sont à l’extérieur du corps !

Une augmentation de la température des testicules entraîne un ralentissement, voire un arrêt de la spermatogenèse. C’est à partir de cette constatation que l’on a accusé les jeans trop serrés. Certains ont accusé le stress, dont notre monde moderne est coutumier, mais là, il faudrait encore démontrer que notre vie moderne est plus stressante que celle contemporaine des guerres et des famines...

 

Le sexe dit « faible » est le plus fort

On pourrait enfin évoquer les réelles inquiétudes sur l’avenir de notre chromosome Y transmis de père en fils et qui est la principale différence entre l’homme et la femme. XX, on est femme ; XY, un homme. C’était l’ordre des choses depuis la nuit des temps… Mais, voilà, l'avenir n'est pas rose. Ou plutôt, il l'est trop.

L’homme est menacé d'extinction, car ce chromosome Y est une véritable ruine qui n’arrête pas de perdre ses gènes au fil de ses millions d’années d’existence... Ainsi, le chromosome X, qui est 80 fois plus grand que le chromosome Y, contient aussi 500 fois plus de gènes.

Le mâle est une combinaison imparfaite. Prenez la femme. Avec ses deux X, l’un peut à tout moment réparer l’autre. Alors que chez l’homme, l’X et l’Y sont livrés à eux-mêmes en cas de modification. Faute de pouvoir s’auto réparer avec un chromosome partenaire, Y dégénère, et certains prédisent son élimination, d’ici moins de 200 000 ans. Encore que là, les interprétations varient… puisqu’une équipe de chercheurs américains très sérieux parle, elle, de plusieurs dizaines de millions d’années.

Cela donne un peu de temps à la recherche. Mais là aussi, les premières expériences ne vont pas dans le bon sens. C’est la femme qui donne naissance à l’homme. Rien que cet argument aurait dû faire réfléchir la gent masculine. Les chercheurs savent, en mélangeant deux ovules, faire naître une souris héritant de chacune des mères. Bien évidemment, cette descendance est exclusivement féminine.

La femme n’est pas seulement l’avenir de l’Homme. Elle peut se passer de lui, et par son patrimoine génétique, tient l’avenir de toute l’humanité...

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité