Publicité

QUESTION D'ACTU

Des patients sous CMU

Toulouse : un médecin aurait escroqué 420 000 euros à la Sécu

L'arnaque est juteuse. Un médecin toulousain a utilisé ses patients sous CMU pour créer des consultations fantômes. ll déclarait jusqu'à 115 consultations par jour.

Toulouse : un médecin aurait escroqué 420 000 euros à la  Sécu gdragan/Epictura

  • Publié 15.07.2017 à 08h54
  • |
  • |
  • |
  • |


420 000 euros en trois ans. C'est la somme rondelette que se serait mis de côté un médecin toulousain de 45 ans, sur le dos de la Sécurité sociale. Mais l'arnaque n'est pas passée inaperçue. La Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) a repéré une irrégularité dans le nombre de patients reçus par jour, qu'elle a signalée au parquet de Toulouse (Haute-Garonne).

Le médecin est aujourd'hui en garde à vue. Il faut dire que le généraliste n'a pas donné dans la subtilité. D'après la CPAM du département, il déclarait jusqu'à 115 consultations par jour. De préférence de nuit, bien sûr, pour arrondir un peu plus les fins de mois. Et visiblement, l'arnaque est lucrative !

Le Speedy Gonzales de la médecine

Malheureusement pour le petit escroc, le système d'alerte de la CPAM a fonctionné. Elle a repéré ce nombre particulièrement important de consultations. Alors qu'une visite chez le généraliste prend en moyenne plus de 15 minutes, du côté du médecin toulousain, elle durait deux fois moins longtemps, soit pas plus de 7 minutes. La moitié des rendez-vous étaient pliés en moins de 5 minutes. Dans 15 % de cas, c'était même moins d'une minute.

Par chance, pour la santé de ses patients, la plupart de ces consultations n'ont jamais eu lieu. Afin de mener à bien son arnaque, le médecin utilisait ses bénéficiaires de la Couverture maladie universelle (CMU). Certains l'auraient officiellement consulté plus de 100 fois en trois ans, alors qu'ils ne voyaient leur praticien que tous les 2 mois. En l'absence de leur carte Vitale, il profitait d'un système dégradé de télétransmission, qui ne nécessite que la connaissance de certaines données, et pas la carte en elle-même.

Escroquerie aggravée

Si l'arnaque aurait pu passer inaperçue, le médecin n'a pas fait dans la dentelle ; c'était pousser le bouchon un peu trop loin. La Brigade de répression de la délinquance astucieuse (BRDA), spécialisée dans les grosses escroqueries, a été saisie. Notamment en lien avec l'Ordre des médecins, elle a mené une enquête patrimoniale, et a révélé le pot-aux-roses.

Le médecin a finalement été arrêté ce mardi, en compagnie de son assistante, pour « escroquerie aggravée, usage de faux et complicité d'usage de faux ». La secrétaire a été entendue puis relâchée, contrairement à son employeur, qui devrait être déféré au tribunal ce 13 juillet. Des biens ont également été saisis, notamment sa maison, estimée à 400 000 euros.

Les arnaqueurs en herbe qui seraient tentés de l'imiter savent désormais qu'ils ne risquent pas une simple radiation de l'Ordre des médecins.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité