Publicité

QUESTION D'ACTU

Erreur médicale

Hernie inguinale : un bébé opéré du mauvais côté

Un chirurgien du CHU de Reims a opéré un bébé du mauvais côté. Les parents envisagent des poursuites.

 Hernie inguinale : un bébé opéré du mauvais côté franckito/epictura

  • Publié 18.06.2017 à 19h54
  • |
  • |
  • |
  • |


Les erreurs médicales peuvent aussi toucher les bébés. A Reims, un enfant de dix-huit mois a été opéré du mauvais côté, relate le journal l’Union. Le bébé souffrait d’une hernie inguinale droite, mais le chirurgien a mené son intervention sur le côté gauche. En cause : une erreur commise sur le compte-rendu de consultation, qu’il avait visiblement mal rempli.

Quelques mois après sa naissance, l’enfant, né en janvier 2016, avait développé une grosseur dans l'aine droite, devenue invalidante. Au CHU de Reims, les médecins ont diagnostiqué une hernie inguinale droite étranglée – un terme qui se réfère à la sortie de l'intestin de sa cavité, qui se bloque sous la paroi abdominale.

Opéré une deuxième fois

Finalement, le bébé a été opéré une seconde fois, le lendemain, du bon côté. Les parents envisagent des poursuites, selon l’Union. Le CHU, qui admet ses torts, a déclenché « différents dispositifs pour analyser la situation et opérer une médiation ».

S’il n’existe pas de données officielles, on estime à 450 000 le nombre d’erreurs médicales par année ; 30 à 50 000 personnes en décèdent. La proportion peut sembler élevée, mais les erreurs médicales représentent environ 1 % de l’ensemble des actes médicaux (450 millions par an).

En 2015, ces erreurs ont donné lieu à 60 millions d’euros de dédommagements aux victimes, selon un rapport de la MACSF, qui assure les professionnels de santé. Les actes chirurgicaux représentent le premier poste de dédommagements.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité