Publicité

QUESTION D'ACTU

La femme la plus grosse du monde

Inde : elle perd 250 kilos et retrouve le sourire

VIDEO - Eman Ahmed Ab El Aty a perdu 250 kilos depuis sa chirurgie bariatrique. Suivie en Inde, cette Egyptienne est parvenue à s’asseoir pour la première fois depuis longtemps.

Inde : elle perd 250 kilos et retrouve le sourire Capture d'écran YouTube

  • Publié 22.04.2017 à 10h20
  • |
  • |
  • |
  • |


Eman Ahmed Ab El Aty revient progressivement à la vie. Depuis son opération de chirurgie bariatrique en février dernier, l’Egyptienne a perdu la moitié de son poids, soit 250 kilogrammes. La femme de 37 ans souffre d’éléphantiasis et de nombreuses maladies chroniques. Elle n’avait pas quitté son lit depuis 25 ans. Pour la première fois, elle est parvenue à s’asseoir dans un fauteuil roulant. Des images communiquées par l’hôpital Saifee de Mumbaï (Inde), qui la prend en charge, la montrent reprendre goût à son existence.

« Une version plus heureuse »

Ses reins, ses poumons et son cœur vont mieux depuis la chirurgie bariatrique. Pour Eman Ahmed Ab El Aty, l’intervention est presque une résurrection. La partie était pourtant loin d’être gagnée. A son admission, l’Egyptienne souffre d’insuffisances cardiaque et rénale et de nombreuses autres pathologies. En l’espace d’un mois, elle est parvenue à perdre 100 kg grâce à un régime liquide et l’opération.

En ce mois d’avril, c’est son état de santé général qui s’est amélioré. Les différents paramètres de santé sont « sous contrôle », affirment les médecins indiens qui la suivent. « C’est une version plus heureuse et mince d’elle-même, expliquent-ils dans un communiqué. Elle peut enfin rentrer dans un fauteuil roulant et rester assise pendant longtemps, chose dont nous n’aurions même pas rêvé il y a trois mois. »

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Des mutations génétiques en cause

Le combat n’est pas encore gagné. Malgré sa perte de poids spectaculaire, Eman Ahmed Ab El Aty doit encore perdre de nombreux kilos. Par ailleurs, elle souffre encore de lourdes séquelles d’un AVC survenu plusieurs années auparavant. Paralysée du côté droit, la femme a encore du mal à parler et souffre de convulsions récurrentes. Il est encore impossible pour elle d’entrer dans un scanner. Lorsque cela sera possible, les médecins espèrent comprendre la cause de l’AVC.

Le chemin reste long pour l’Egyptienne. Elle ne peut pas encore manger seule. Mais la phase de réhabilitation va bientôt commencer. Et ses médecins n’ont pas l’intention de l’abandonner. L’objectif est clair : lui redonner une vie normale. « Nous espérons voir Eman marche un jour, bien que le délai ne soit pas encore assuré », développent-ils dans un communiqué.


La prise en charge de cette femme a aussi permis de mieux comprendre comment elle est parvenue à atteindre 500 kilogrammes. Eman Ahmed Ab El Aty souffre de plusieurs mutations génétiques favorisant l’obésité. Si on y ajoute l’hypothyroïdie qu’elle a développée, ainsi que sa maladie pulmonaire, son état de santé s’explique mieux.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité