Publicité

QUESTION D'ACTU

Concours

Infirmiers : 1 800 étudiants de Tours obligés de repasser une épreuve

Près de 1 800 candidats vont devoir repasser une épreuve du concours de l'école d'infirmiers du CHRU de Tours. La cause, des erreurs dans l'énoncé des sujets. 

Infirmiers : 1 800 étudiants de Tours obligés de repasser une épreuve Dmyrto_Z/epictura

  • Publié 05.04.2017 à 08h24
  • |
  • |
  • |
  • |


Les concours sont toujours un moment stressant pour les étudiants engagés dans des carrières médicales. Pourtant, les futurs infirmiers du CHRU de Tours (Indre-et-Loire) devront s'y recoller une deuxième fois. Et le pire, c'est qu'ils n'y sont pour rien.

Sont concernés près de 1 800 candidats inscrits au concours d'entrée de l'Institut de Formation en Soins Infirmiers de cet hôpital. Il y a un peu plus de trois semaines, ces jeunes sont venus de toute la France pour passer l'épreuve des tests psychotechniques à la faculté des Deux-Lions, à Tours.

Une journée d'épreuve pour rien 

Une journée entière d'épreuve écrite pour rien car la copie comprenait des erreurs dans l'énoncé. Les correcteurs n'ont malheureusement découvert la coquille qu'une fois l'examen terminé.

Conséquence, la direction du CHRU a décidé d'annuler cette épreuve et de la reporter au samedi 8 avril. « Cela créait une situation de rupture d'égalité entre les candidats et on voulait assurer une égalité de traitement entre eux. En plus, si on avait laissé perdurer cette erreur et s'il y avait eu un recours, tout le concours aurait pu être annulé. Les conséquences auraient été plus dommageables », explique sur France Bleu TouraineAmélie Roux, la DRH adjointe du CHRU en charge des écoles.

Quid des frais de déplacement ?

Mais pour Delphine Laubu, du syndicat SUD Santé Sociaux, la pilule ne passe toujours. Interrogée par cette télévision locale, elle confie : « il y a bien rupture d'égalité entre ceux qui vont pouvoir repasser cette épreuve et ceux qui ne le pourront pas. On sait que des salariés se présentent au concours, est-ce qu'ils vont pouvoir être libérés ? Pas sûr. Celui qui habite à 800 kilomètres, est ce qu'il va avoir les moyens de se payer à nouveau un ticket de train ? Pas sûr », conclut-elle.

Son syndicat demandait que les frais de dossier, entre 100 et 150 euros, ainsi que les frais de déplacement soient remboursés. La direction du CHRU dit regretter cette situation, mais assure qu'il n'y aura aucun dédommagement.précise aussi qu'elle n'a pas encore engagé de poursuites judiciaires contre l'organisme qui avait imprimé les épreuves. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité