Publicité

QUESTION D'ACTU

18 000 décès par an

Cancer colorectal : dépister pour éviter les complications

Dans sa nouvelle campagne, l'INCa rappelle l'intérêt du dépistage du cancer colorectal. Le détecter tôt permet en effet d'augmenter les chances de guérison.

Cancer colorectal : dépister pour éviter les complications Capture d'écran de la campagne de l'INCa

  • Publié 27.02.2017 à 19h44
  • |
  • |
  • |
  • |


Responsable de 18 000 décès par an dans l'Hexagone, le cancer du colon est le deuxième cancer le plus meurtrier en France. Face à ce fardeau, l’Institut National du Cancer (INCa) et le ministère de la Santé diffusent une nouvelle campagne d’information invitant les femmes et les hommes de plus de 50 ans à parler du dépistage avec leur médecin. 

Prévue dès ce lundi en presse et le 12 mars en télévision à l'occasion de « Mars bleu », elle porte le message suivant : « le cancer colorectal, le dépister à temps peut vous sauver la vie ». Elle concentre son message sur le caractère meurtrier de ce cancer, qui se développe souvent sans symptôme et reste méconnu. La création publicitaire utilise notamment un ton direct pour rappeler l’importance du dépistage à partir de 50 ans.
Le risque de cancer augmente en effet avec l’âge : 95 % des cancers colorectaux se révèlent ainsi après 50 ans. C’est pourquoi 17 millions de femmes et d’hommes, âgés de 50 à 74 ans, sont invités tous les 2 ans à parler du dépistage du cancer colorectal avec leur médecin.

Grâce au dépistage, il est aussi possible de repérer un polype et de le retirer avant qu’il n’évolue en cancer. Détecté tôt, le cancer colorectal se guérit 9 fois sur 10.

Comment faire le dépistage 

Le dépistage du cancer colorectal s’effectue grâce à un test rapide et efficace à faire chez vous. Remis par votre médecin à l’occasion d’une consultation tous les deux ans, le test est pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie, sans avance de frais.

Si le résultat de ce test est positif (4,5 % des cas), une coloscopie vous sera alors prescrite. L'INCa rappelle toutefois que ces informations ne remplacent pas la consultation médicale. Chaque situation est unique et seul votre médecin peut déterminer précisément les modalités de dépistage ou de suivi adaptées à votre cas.


Source : vidéo YouTube 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité