Publicité

QUESTION D'ACTU

Le sport ne donne pas mal à la tête


  • Publié 13.02.2013 à 15h49
  • |
  • |
  • |
  • |


Certaines personnes migraineuses ne font plus de sport parce que celui-ci déclencherait chez elles des crises de migraine. Prétexte ou réalité ?
C'est un prétexte si l'on en croit les résultats d'une étude qui vient de montrer que le sport, ou même l’activité physique, ne serait pas un déclencheur de crises de migraine. Donc pas d’argument falacieux pour éviter de chausser ses baskets et de faire 4 à 5 fois par semaine comme cela est conseillé, au moins 30 mn d’activité physique.

Mais quel rapport y a-t-il entre crise de migraine et sport ?
L’ activité sportive serait considérée  comme un déclencheur de crise de migraine au même titre que le stress ou l’exposition à une lumière vive intermittente. Or l'étude vient de démontrer que dans le cas des migraines précédées par des troubles visuels, que l’on appelle des migraines avec aura, ces déclencheurs n’en seraient pas. Par troubles visuels, on peut avoir des points qui scintillent dans un seul œil ou des lignes lumineuses mouvantes... Bref chacun a un peu les siens et ils surviennent juste avant le mal à la tête qui peut être plus ou moins violent et vous transforme en quelques minutes en une véritable loque ne supportant ni la lumière, ni le bruit.

Donc les chercheurs ont exposé ces migraineux à des déclencheurs de migraine, lumière et activité physique  et que s’est il passé ?
Les patients, tous migraineux, ont participé à une course à pied ou à vélo. Ils ont été aussi soumis à des lumières intenses ou clignotantes pendant 30 à 40 mn. Puis  ils ont été surveillés pendant 3 heures après chaque session sportive ou "lumineuse". Résultat : seuls 11% des participants ont eu une migraine avec aura et une autre tranche de 11% a eu des migraines sans aura. Conclusion des chercheurs : si une personne est exposée à son déclencheur supposé pendant 3 mois sans présenter de migraine ,il n’a plus à se préoccuper de l’éviter.

Les migraines qui ne surviennent que le week end sont dues à quoi ?
On a longtemps dit que paradoxalement l’absence de stress, l’ennui à la maison pourraient expliquer ces migraines du week-end, en un mot que c’était psychologique ! Jusqu’à ce que l’on s’aperçoive qu’il fallait tout simplement  se lever à la même heure  que les jours de semaine pour que ces migraines du dimanche n’apparaissent plus.  Une bonne occasion pour prendre ses baskets, faire une activité physique et ... une petite sieste l’après–midi !

Référence :

Neurology, 23 janvier 2013.

 

 

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité