Publicité

QUESTION D'ACTU

Après une tentative de suicide

Andy Sandness "revit" après sa greffe de visage

VIDEO - Andy Sandness a tenté de mettre fin à ses jours en 2006 avec une arme. Des médecins viennent de lui greffer un nouveau visage.

Andy Sandness \ Capture d'écran sur Twitter

  • Publié 25.02.2017 à 09h44
  • |
  • |
  • |
  • |


Andy Sandness a perdu son visage il y a dix ans. Un soir de décembre 2006, alors qu'il n'avait que 21 ans, il a tenté de mettre fin à  ses jours en pointant une arme sur son menton. Le coup de feu ne l'a pas tué, mais l'a défiguré pour longtemps. Jusqu'au jour où des médecins ont réussi à lui redonner une apparence normale.

En juin 2016, à 31 ans, Andy Sandness a pu bénéficier de la greffe d’un donneur compatible. Calen Ross s'était lui aussi suicidé. Cette greffe n'a pas sonné comme une évidence pour les proches du défunt.

Pas moins de 56 heures d'opération 

Au début, sa compagne, qui était enceinte, était réticente à l’idée de recroiser « le visage de Calen dans les rues ». Après une mûre réflexion, elle s’est dit que son conjoint aurait aimé être donneur et aider d’autres personnes. Les huit opérations ont ainsi duré 56 heures et ont mobilisé une équipe médicale de 60 personnes. 

L'un d'entre eux, le Dr Samir Mardini de la Mayo Clinic (Rochester, Minnesota) explique qu'il a fallu retirer les tissus morts d'Andy, reconstruire sa mâchoire avec des muscles et de la peau tirés de sa hanche et de sa jambe, et poser des sutures pour lier à nouveau différentes parties.

Le retour à une vie normale 

Trois semaines après cette intervention chirurgicale sans précédent, Andy a pu découvrir son nouveau visage, celui d’un autre homme : nez, joues, bouche, menton, dents, mâchoire, tout provenait de son défunt donneur. Aujourd'hui, il a retrouvé les joies d’une vie normale, et peut parler, manger, et assister à un match de hockey en étant « juste un visage parmi la foule de spectateurs ». La fin aussi de sa prothèse de nez qu'il avait l'habitude de porter. 

Ce dernier devra toutefois prendre toute sa vie un traitement anti-rejet. Il suit également une thérapie pour réapprendre à parler avec sa nouvelle bouche. Pour rappel, ce type de transplantation est particulièrement complexe et n'a été réussie que par quelques équipes en France, en Espagne et aux États-Unis notamment.
 

Regardez l'émission L'invité santé de Pourquoidocteur avec le Pr Laurent Lantieri,
hôpital Georges Pompidou (Paris) diffusée le 8 septembre 2016
 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité