Publicité

QUESTION D'ACTU

"Women on Waves"

IVG : une ONG amarre un navire au large du Guatemala

Une ONG néerlandaise a reproduit l'opération « Navire pour l’avortement ». Cette fois-ci au Guatemala où l'accès à l'IVG est très restreint. 

IVG : une ONG amarre un navire au large du Guatemala Capture d'écran sur la page Facebook de "Women on Waves"

  • Publié 23.02.2017 à 18h25
  • |
  • |
  • |
  • |


L’ONG néerlandaise « Women on Waves » recommence son opération « navire pour l’avortement ». Après le Maroc en 2012, elle vient de débarquer ce jeudi au Guatemala. Dans ce pays d'Amérique centrale, l’avortement n'est autorisé que si la vie de la mère est en danger.

De ce fait, l'ONG « Women on Waves », affirme, que chaque année, près de 65 000 avortements illégaux y sont effectués. Pire, ces actes seraient même devenus la troisième cause de mortalité de la mère du pays. 

Le navire est arrivé dans le port de Puerto San José, ville du Guatemala située au bord du Pacifique, situé à environ 100 kilomètres au sud de la capitale. Le bateau y restera pendant cinq jours, a expliqué l'ONG dans un communiqué. « Le navire proposera des avortements médicamenteux légaux et gratuits jusqu'à dix semaines de grossesse, après avoir rejoint les eaux internationales », a-t-elle ajouté, soulignant que des services de conseil et de soins seront également disponibles.

 

Inquiétudes après l'épidémie de Zika 

Les femmes ayant fait le choix de mettre fin à leur grossesse recevront pour leur part deux pilules pour l'avortement médicamenteux, une méthode « efficace et sans danger », assure l'ONG, citant des recherches de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

L'ONG indique enfin n'avoir pas hésité à reproduire cette action car la situation des femmes guatémaltèques est inquiétante après l'épidémie de virus Zika survenue à la mi-2015. Le virus peut en effet provoquer des lésions cérébrales sévères, avec souvent une boîte crânienne réduite (microcéphalie). 

« Women on Waves » a déjà entrepris des actions similaires au large du Maroc, de l'Irlande, de la Pologne, du Portugal et de l'Espagne, qui ont à chaque fois entraîné des protestations de groupes opposés à l'avortement.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité