Publicité

QUESTION D'ACTU

Taxes

Tabagisme : hausse des prix de 15 % sur le tabac à rouler

La hausse des taxes décidée par le gouvernement est effective ce lundi. La répercussion sur le prix du tabac est inégale et concerne surtout le tabac à rouler. 

Tabagisme : hausse des prix de 15 % sur le tabac à rouler infina/epictura

  • Publié 20.02.2017 à 12h43
  • |
  • |
  • |
  • |


Fumeurs, votre porte-monnaie risque d’en prendre un coup. La hausse des taxes sur le tabac, annoncée en septembre par Marisol Touraine, la ministre de la Santé, et Christian Eckert, le secrétaire d'État au Budget, après deux ans de stagnation, entre en vigueur ce lundi. La répercussion sur le prix du paquet ne sera pas exorbitante, encore que cela dépendra de vos préférences tabagiques.

Cette hausse des taxes sera notamment perceptible sur le tabac à rouler, dont le prix augmente de plus de 15 %, soit un peu plus d’un euro par paquet en moyenne. A titre d’exemple, un pot de 30g de la marque Fleur de Pays passe de 7,39 à 8,7 euros. Pour la même quantité, le pot de Marlboro Red Cigarette coûtera près de 9 euros, au lieu de 7,4 euros.

Blondes : hausse légère 

Le prix du paquet de cigarettes restera relativement stable, les industriels ayant décidé de ne pas répercuter la hausse des taxes sur les prix et, pour ce faire, de rogner sur leurs propres marges. Pour autant, il faudra s’attendre à de légères augmentations, notamment pour le paquet de Camel, qui passe de 6,90 euros à 7 euros. Les Davidoff, les Fine, augmentent de 20 centimes, les Gitanes prennent 30 centimes supplémentaires.

Les leaders du marché ont décidé de jouer la stabilité des prix. En revanche, certaines marques cigarettes moins chères, visées en priorité par le gouvernement, vont répercuter cette taxe. Cela concerne notamment les paquets de Bastos, de Benson & Hedges, de Pueblo ou encore de Winston, qui augmentent toutes le prix du paquet de 20 centimes, passant de 6,5 euros à 6,7 euros.

Marques interdites

Fin janvier, Marisol Touraine a annoncé l’interdiction de plusieurs marques de cigares et cigarettes en raison de leur dénomination, qui confère une image trop attractive au produit. Quatre marques de cigarettes seront concernées par cette interdiction : les Vogue, les Fine, les Allure et les Corset. Un temps annoncées, les cigarettes Marlboro Gold échappent finalement à cette mesure.

Par ailleurs, trois marques de cigares et de cigarillos sont visées par le ministère : les marques Café crème, Paradiso et Punch. Toutefois, les produits ciblés ne seront pas en soi interdits, les industriels devront simplement modifier leur nom pour en trouver un autre, moins séducteur. Les industriels ont jusqu'à un an pour modifier l’appellation de ces produits ou en supprimer la commercialisation. Le délai s'allonge à deux ans pour les fabricants de cigares.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité