Publicité

QUESTION D'ACTU

Cancer du sein

Docétaxel : l'Institut Curie suspend son utilisation dans le cancer du sein

Après le décès de cinq patientes traitées avec du Docétaxel, l'Institut Curie a annoncé l’arrêt de l’utilisation de ce médicament anticancéreux.

Docétaxel : l'Institut Curie suspend son utilisation dans le cancer du sein imagepointfr/Epictura

  • Publié 18.02.2017 à 19h44
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est une « mesure de précaution », indique l’l'Institut Curie dans un communiqué publié ce jeudi soir, à la suite de la révélation de décès survenus chez des patientes traitées avec du Docétaxel. Les cinq femmes, atteintes d’un cancer du sein à bon pronostic, sont décédées entre août 2016 et février 2017 dans plusieurs établissements de France, des suites d’une entérocolite (inflammation du tube digestif).

« L'Institut Curie a déclaré le 4 février dernier auprès de l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) le décès d'une patiente survenu au décours de sa première cure de Docétaxel. Un premier décès similaire le 1er juin 2016 avait également fait l'objet d'un signalement par l'Institut Curie », précise l’Institut dans le communiqué.

"Espace-temps inhabituel"

« Devant la survenue, dans un espace-temps inhabituel, de ces deux cas similaires à l'Institut Curie ainsi que dans d'autres établissements de santé en France, l'Institut Curie a, par mesure de précaution, stoppé l'utilisation du Docétaxel pour les traitements des cancers du sein ». Ce médicament sera dès aujourd’hui remplacé par le Paclitaxel.

« L'Institut Curie administre cette molécule de chimiothérapie (taxane) sous sa forme générique depuis début 2015 et son princeps depuis plus de 25 ans dans le traitement de certaines forme de cancers du sein. Comme tout médicament en général, et anti-cancéreux en particulier, il existe des effets secondaires. Nos médecins connaissent précisément la nature de tous ces effets et en surveillent de façon rapprochée la survenue éventuelle chez nos patients traités », indique encore l’établissement.

Une enquête en cours

Cette décision survient alors que l’ANSM mène une enquête sur la cause de ces décès et sur le rôle joué par le Docétaxel. Pour l’heure, les investigations semblent mettre hors de cause la qualité des lots concernés, qui se sont avérés conformes. Aucune recommandation n’a été émise par l’agence, qui attend d’avoir recueilli suffisamment d’informations pour fournir les conseils appropriés. Les résultats de l’enquête de l’ANSM sont attendus pour le 28 mars 2017.

En attendant, les personnes qui prennent du Docétaxel sont invitées par les médecins à ne pas interrompre leur traitement, notamment si elles le supportent bien. Les risques d’une interruption pourraient être plus élevés qu’un éventuel bénéfice. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité