Publicité

QUESTION D'ACTU

Une attestation tous les cinq ans

La visite médicale d'embauche est supprimée

La visite médicale d'embauche est remplacée par une visite d'information et de prévention. Celle-ci sera renouvelée tous les cinq ans.

La visite médicale d'embauche est supprimée undrey/epictura

  • Publié 03.01.2017 à 16h07
  • |
  • |
  • |
  • |


Ce début d’année connaît de nombreuses évolutions sur le plan législatif. L’une d’entre elles a provoqué des remous : la suppression de la visite médicale d’embauche. Depuis ce 1e janvier, elle est remplacée par une « visite d’information et de prévention ». Avec cette mesure, la loi Travail est accusée de menacer la médecine du travail, et les 5 500 praticiens en exercice.

De deux à cinq ans

La colère des syndicats est compréhensible. Non contente de lever le caractère obligatoire de la visite, le texte de loi espace les rendez-vous. Désormais, l’attestation d’aptitude pourra être renouvelée tous les 5 ans. Pour rappel, en 2012, des décrets avaient déjà assoupli à deux ans la périodicité de la visite médicale. Ce nouveau délai ne permettra pas « la détection de risques émergents et ne favorisera pas une relation de confiance entre le travailleur et le service de santé au travail », selon Force Ouvrière.

Mais la loi Travail s’attaque au caractère même de la visite. Des infirmiers pourront désormais la réaliser. Une décision censée faciliter l’accès à ces examens mais qui a inquiété jusqu’au Conseil de l’Ordre des médecins. « L’orientation vers une diminution de l’accès à la visite médicale des salariés n’est pas une réponse à la hauteur des enjeux », a-t-il déclaré dès avril 2016.

Les professions à risques surveillées

Plusieurs lignes du décret d’application pourront tout de même rassurer les défenseurs des travailleurs à risque. Les professionnels exposées au plomb, à l’hyperbarie, ou encore travaillant en hauteur, devront passer un examen médical d’aptitude. Le suivi, lui, est renforcé. Une réponse adaptée aux inquiétudes exprimées par les syndicats et les médecins du travail. Ils s’inquiétaient de l’impact d’un suivi peu régulier sur les professions soumises à des risques particuliers.

Dans les faits, le suivi de cette population plus vulnérable est renforcé. Dans les deux ans suivant l’embauche, une deuxième visite médicale est exigée. Elle doit être renouvelée tous les trois ans.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité