Publicité

QUESTION D'ACTU

Aux Pays-Bas

Un alcoolique de 41 ans a eu recours à l'euthanasie pour ne plus souffrir

Aux Pays-Bas, un homme de 41 ans a obtenu le droit de se faire euthanasier au motif qu'il ne supportait plus son addiction à l'alcool. Les médecins ont accepté ce choix légal dans le pays. 

Un alcoolique de 41 ans a eu recours à l'euthanasie pour ne plus souffrir photographee.eu/epictura

  • Publié 01.12.2016 à 19h58
  • |
  • |
  • |
  • |


Mark Langedijk est un Néerlandais de 41 ans qui s'est fait euthanasier il y a plusieurs semaines. Même si la pratique est légale aux Pays-Bas, son cas peut surprendre. C'est parce qu'il ne supportait plus son addiction à l'alcool que l'homme a décidé d'en finir. On apprend dans le Daily Mail que Mark Langedijk a choisi de mourir le 14 juillet, « un beau jour pour mourir » selon son frère qui a raconté cette histoire dans la magazine néerlandais Linda.

Dedans, Marcel Langedijk explique que les deux garçons et leur sœur Angela ont partagé une enfance tranquille, facile et joyeuse dans la province néerlandaise de Overijssel, des « enfants insouciants » selon ses mots. Jusqu'au jour où la famille découvre que Mark a un problème avec la boisson. « Les psychologues, les psychiatres, les médecins généralistes et d'autres professionnels de la santé ont fait de leur mieux pour l'aider », dit-il, « mais Mark ne pouvait décrire à personne ce qu'il ressentait », ajoute-t-il.

Un dossier médical de 21 séjours hospitaliers 

D'après Marcel, sa famille, et notamment ses parents, ont fait tout ce qui est humainement possible pour sauver Mark. Mais huit années d'un alcoolisme éprouvant et 21 séjours hospitaliers ont eu raison de ce dernier. A chaque tentative de sevrage, l'homme est retombé dans l'alcool. Son projet d'euthanasie a donc été approuvé par les praticiens de l'organisme en charge de l'expertise médicale sur les demandes d'euthanasie aux Pays-Bas. Et le jour où il s'est fait euthanasier, le quadragénaire semblait serein. « Il a fait des blagues, mangé des sandwiches et bu des verres », raconte son frère.

Un pays très permissif en matière d'euthanasie

Avec la Belgique, les Pays-Bas ont été en 2002 les premiers pays au monde à légaliser l'euthanasie. Pour autoriser la procédure, au moins deux médecins doivent avoir la conviction qu'il n'existe pas d'autre solution raisonnable pour le patient et que la souffrance est « insupportable et sans perspective d'amélioration ». Certaines maladies mentales peuvent être considérées comme « souffrance insupportable ».

Les enfants de plus de 12 ans peuvent également demander l'euthanasie, ce qui génère d’intenses débats dans le pays et à l’international. En 2015, les Pays-Bas ont enregistré 5 516 cas d'euthanasie, soit 3,9 % des décès dans le pays, contre 3 136 cas cinq ans plus tôt. Parmi ces personnes, plus de 70 % souffraient de cancer et 2,9 % de maladies psychiatriques ou de démence. Le gouvernement envisage désormais d’ouvrir l’euthanasie aux personnes âgées qui ont le sentiment d’avoir « accompli leur vie », et ce, même si elles ne sont pas malades.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité