Publicité

QUESTION D'ACTU

Polémique

Vaccination : la CSMF accuse les pouvoirs publics

La Confédération des syndicats médicaux français estime que les actions des pouvoirs publics sont en partie responsables de la méfiance envers les vaccins.

Vaccination : la CSMF accuse les pouvoirs publics Alex Proimos/Flickr

  • Publié 01.10.2016 à 19h09
  • |
  • Mise à jour le 01.10.2016 à 19h10
  • |
  • |
  • |


La vaccination ne fait pas l’unanimité chez les Français. Des réticences dues à des pseudo-études qui circulent sur Internet, mais surtout entretenues par la gestion désastreuse du sujet de la part des pouvoirs publics, a estimé le vice-président de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) dans un communiqué.

Le Dr Jean-Paul Ortiz leur reproche la communication catastrophique à la fois auprès des médecins, et du grand public. « Nous nous rappelons tous de leurs messages contradictoires sur les vaccins contre l’hépatite virale B, et surtout de l’organisation catastrophique de la vaccination antigrippe H1N1 en 2009-2010 », a-t-il déclaré dans un communiqué.

« Les médecins font face aussi à un double problème lors du suivi des vaccinations d’un patient, poursuit-il. Ils manquent d’abord souvent d’information sur l’historique vaccinal du patient et doivent surtout composer avec les modifications annuelles apportées au calendrier vaccinal. »

Un médecin sur dix a des doutes

Des déclarations qui semblent confirmer le sentiment des médecins généralistes qui estiment pour beaucoup que les recommandations vaccinales sont trop souvent modifiées.

Et plus largement, un praticien sur dix affirme avoir des doutes. C’est ce qu’a révélé une enquête menée en ligne auprès de 1 069 praticiens par la Société française de médecine générale (SFMG), et dévoilée ce jeudi par Le Parisien.

Ils sont par ailleurs 25 % à se méfier des adjuvants aux sels d’aluminium que contiennent les vaccins. Et même s’ils n’ont aucun doute sur leur efficacité, sûreté ou nécessité, ils sont deux sur trois à être encombrés par la nécessité d’expliquer, justifier et négocier le vaccin avec un patient, une démarche chronophage et complexe.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité