Publicité

QUESTION D'ACTU

Pour les voyageurs

Zika : l'OMS recommande 6 mois d'abstinence

Les personnes de retour de pays touchés par l'épidémie de Zika devraient avoir des rapports sexuels protégés, ou être abstinents, pendant 6 mois, même s'ils ne présentent pas de symptômes. 

Zika : l'OMS recommande 6 mois d'abstinence Bullit Marquez/AP/SIPA

  • Publié 06.09.2016 à 18h43
  • |
  • |
  • |
  • |


Pour éviter toute transmission sexuelle du virus Zika, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) prône l’abstinence. L’agence sanitaire a publié ce mardi de nouvelles recommandations sur la base de nouvelles preuves scientifiques.

Désormais, l’OMS conseille aux hommes et femmes de retour de régions affectées par l’épidémie de Zika d’utiliser des préservatifs ou d'être abstinents pendant 6 mois, et ce, même pour les personnes ne présentant pas les symptômes de l’infection (éruption cutanée avec ou sans fièvre, douleurs articulaires, conjonctivite). Cette période est 3 fois plus longue que celle recommandée en juin dernier.

Du côté des populations vivant dans les régions touchées par la flambée épidémique, l’agence demande aux pays d’offrir aux hommes et femmes sexuellement actifs toutes les méthodes de contraception afin de prévenir les grossesses indésirables et les dégâts potentiels chez le fœtus. En outre, l’OMS rappelle que les partenaires sexuels de femmes enceintes vivant ou revenant de zones de circulation du virus devraient s’abstenir tout au long de la grossesse.


Il peut persister 6 mois dans le sperme

L’OMS a choisi de renforcer ces recommandations car personne ne sait encore à ce stade combien de temps le virus Zika persiste dans les fluides corporels. Jusqu’à maintenant, la durée maximale était de 62 jours dans le sperme, mais des études publiées au cours de l’été rapportent que ce délai peut être 2 fois plus long. En effet, le virus a été retrouvé dans le sperme d’un Italien 181 jours après l’infection. Cependant, les particules virales persistantes semblent perdre leur capacité infectieuse au bout de 3 semaines.

Reste que l’OMS ne veut pas jouer avec le feu et préfère rester prudente. Ces nouvelles recommandations devraient être réévaluées en novembre prochain, sauf si de nouveaux éléments scientifiques bouleversants sont publiés d’ici là, explique l’agence.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité