Publicité

QUESTION D'ACTU

Aussi efficace que la réalité virtuelle

AVC : jouer aux cartes pour réussir sa rééducation

Construire des châteaux de cartes est aussi efficace que jouer à un jeu vidéo pour améliorer les fonctions motrices des patients victimes d'un AVC.

AVC : jouer aux cartes pour réussir sa rééducation ridofranz/epictura

  • Publié 06.07.2016 à 09h13
  • |
  • |
  • |
  • |


Pour la rééducation après un accident vasculaire cérébral (AVC), la réalité virtuelle ne fait pas mieux qu’un bon vieux jeu de cartes, suggère une étude canadienne publiée fin juin dans la revue scientifique The Lancet Neurology.

Perte de mobilité d’un bras, paralysie d’une partie du visage, troubles de la parole… La rééducation post-AVC vise à récupérer les capacités perdues, notamment par des exercices de kinésithérapie et d’orthophonie. Des stratégies de réadaptation et rééducation qui intègrent peu à peu la réalité virtuelle. Mais cette nouvelle technologie est-elle vraiment efficace ?


Dominos ou Wii ?

L'équipe de l’hôpital St. Michael de Toronto a mené un essai clinique auprès de 141 patients âgés de 62 ans en moyenne et atteints de troubles moteurs des membres supérieurs. Ils étaient pris en charge dans 14 centres de réadaptation dans 4 pays différents (11 au Canada, 1 en Argentine, 1 au Pérou et 1 en Thaïlande). Après avoir réalisé une rééducation conventionnelle, 71 patients ont joué à la console Nintendo Wii et 70 ont joué aux cartes, dominos ou des jeux de balles pendant 10 sessions d’une heure.

En seulement deux semaines, les patients des deux groupes ont vu leurs performances motrices s’améliorer d’au moins 30 %. Un mois après le début de l’essai, leurs capacités s’étaient améliorées de 40 %.


Une rééducation accessible à tous

« En revanche, nous n’avons pas observé de différence significative entre les groupes en termes de force, de dextérité, de motricité globale et de qualité de vie, indique le Dr Gustavo Saposnik, neurologue à l’Hôpital St. Michael et responsable de ces travaux. Nous apprécions tous les nouvelles technologies et avons tendance à penser qu’elles surpassent les stratégies d’antan, mais parfois, ce n’est pas le cas. Dans ce cas précis, une simple activité récréative est aussi efficace que la technologie. »

Pour les auteurs, ces résultats sont une bonne nouvelle pour les 15 millions de patients atteints d’AVC dans le monde et qui n’ont pas accès à des centres de réadaptation et de rééducation ou ne bénéficient pas d’un système de santé de qualité.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité