Publicité

QUESTION D'ACTU

Marisol Touraine à New York

Direction de l'OMS : la France soutient le candidat Douste-Blazy

En déplacement à New-York dans le cadre de la lutte contre le sida, Marisol Touraine soutiendra la candidature de Philippe Douste-Blazy à la tête de l'OMS. 

Direction de l'OMS : la France soutient le candidat Douste-Blazy   UN Geneva/Flickr

  • Publié 08.06.2016 à 15h09
  • |
  • |
  • |
  • |


C'est officiel depuis ce mardi. Le gouvernement socialiste de Manuel Valls soutient la candidature du Français Philippe Douste-Blazy (ancien UMP) à la direction générale de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). L'ancien ministre de la Santé (2004-2005) sous la présidence de Jacques Chirac va même recevoir un soutien de poids en la personne de Marisol Touraine. 

En effet, l'actuelle locataire de l'avenue Duquesne est à New York ces mercredi et jeudi dans le cadre de la réunion de haut-niveau de l’Assemblée générale des Nations Unies sur la fin du Sida (1). Dans son programme très chargé, elle a prévu d'assister à une réception dès aujourd'hui en l’honneur de la candidature de l'ex-maire de Toulouse. Celle-ci aura lieu à 18h30 à la représentation permanente de la France aux Nations Unies.

"La candidature d'un pays et non d'une personne" 

Ce jeudi, Marisol Touraine donnera le coup d'envoi de l’événement « Communauté de brevets – un modèle pour accélérer l’accès aux traitements dans les pays à revenu faible ou intermédiaire et mettre un terme à l’épidémie de VIH-Sida ». Là encore, elle sera en présence de Philippe Douste-Blazy, et de Michel Sidibe, directeur exécutif d'ONUSIDA.

Le mois dernier, Philippe Douste-Blazy affirmait avoir « le soutien total du président de la République », François Hollande, qui est, d’après le candidat fraîchement déclaré, celle « d’un pays et non d’une personne ». Au terme de ses 10 années en tant que directrice générale de l’OMS, la chinoise Margaret Chan cèdera officiellement sa place en mai 2017.

Un candidat médecin à la tête de l'OMS

C’est sans doute grâce à ses actions entreprises depuis 2007 que Philippe Douste-Blazy pourrait s’attirer les faveurs de l’OMS. C’est à cette date qu’il devient le président d’Unitaid, fondée par la France et le Brésil grâce à la taxe sur les billets d’avion. L’organisation permet de financer la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme à travers la prévention, le traitement et le diagnostic.
La taxe dite « Chirac » contribue à la moitié du budget de l’organisation, grâce aux différents pays qui l’ont adoptée. Philippe Douste-Blazy et ses collaborateurs en font un usage d’abord hésitant. La campagne Massivegood, censée permettre les micro-contributions à l’achat d’un billet d’avion, fait un flop total alors que 22 millions de dollars sont investis.

Le travail d’Unitaid s’avère toutefois payant : l’organisation parvient, avec le soutien de la Fondation Bill & Melinda Gates, à réduire le prix des médicaments contre le Sida de 25 à 50 % dans 60 pays. En 2014, Philippe Douste-Blazy se lance dans la lutte contre la malnutrition à travers le projet Unitlife et convainc plusieurs chefs d’Etat africains d’y adhérer. Il consiste en un don de 10 cents par baril de pétrole vendu.
Autant de propositions innovantes qui lui ont sans doute valu son poste de Conseiller spécial du Secrétaire général des Nations Unies en charge des financements innovants pour le développement. Reste à savoir s’il jouera en sa faveur.


(1) Organisée tous les cinq ans, cette réunion est une occasion pour les chefs d'Etat et de gouvernement d’inciter la communauté internationale à se mobiliser pour la fin du Sida à l’horizon 2030, engagement pris lors du sommet mondial pour le développement durable de 2002

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité