Publicité

QUESTION D'ACTU

En vente libre

Médicaments antirhume: la mise en garde de l'Ansm

Le centre de pharmacovigilance de Toulouse recommande de ne pas utliser des médicaments en vente libre contenant des vasoconstricteurs. L'Agence du médicament préconise, elle, un bon usage. 


  • Publié 28.11.2012 à 14h59
  • |
  • |
  • |
  • |


Pas de commentaire. L'Agence de sécurité du médicament (Ansm) n'a pas souhaité réagir officiellement à la mise en garde publiée dans  le bulletin du centre de pharmacovigilance de Toulouse contre les médicaments antirhume en vente libre et contenant de la pseudoéphédrine. « Il faut éviter d'utiliser ces médicaments dont le risque est inacceptable au vu de la pathologie » , écrit le Dr Emmanuelle Bondon-Guitton dans document. 

Déjà, en avril dernier,  le centre de Toulouse avait relevé que l'effet vasconstircteur de la molécule augmentait, pour dans les formes orales, le risque d'infarctus du myocarde et d'accident vasculaire cérébral. Les cas de mesusage, avec le risque de surdosage, l'autorisation de la publicité grand publlic et un rapport bénéfice/risque défarorable  avaient conduit les spécialistes de Toulouse à préconiser l'utilisation du sérum physiologique en cas de rhume. 
Constatant que « le bénéfice/risque de ces médicaments n'a pas été ré-évalué", le Dr Emmanuelle Bondon-Guitton préconise donc aujourd'hui d'éviter ces médicaments. En clair, en dépit des alertes, l'Ansm n'a pas revue sa position.   « Il n'y a pas d'urgence de santé publique », plaide l'un des  membres. 

Le 15 décembre 2011, l'Agence du médicament faisait un rappel du bon usage de ces produits vasoconstricteurs à la suite d'évènements survenues au cours de l'année. « Depuis le 1er janvier 2011, écrivait l'Ansm dans cette note, 15 cas graves d'effets indésirables cardiovasculaires ou  neurologiques ont été enregisrés (...)  » . Dans 25% des cas, les recommandations n'étaient pas respectées. La posologie journalière doit être respectée, la durée du traitement ne doit pas excéder cinq jours, il est potentiellement dangereux de faire des associations avec deux de ces médicaments. En outre, ces produits sont contre-indiqués pour les enfants de moins de quinze ans et les personnes ayant des antécédents cardiaques on neurologique. Depuis un an, l'Ansm n'a pas augmenté son niveau d'alerte. C'est ce que regrettent les médecins de Toulouse.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité