Publicité

QUESTION D'ACTU

Baromètre mondial ICCR

Les ventes de boissons énergisantes explosent partout dans le monde

Les ventes de boissons sucrées diminuent globalement dans le monde mais restent élevées dans de nombreux pays. Les boissons énergisantes connaissent, elles, de plus en plus de succès.  

Les ventes de boissons énergisantes explosent partout dans le monde Epictura/Focuspocusltd

  • Publié 31.05.2016 à 12h34
  • |
  • |
  • |
  • |


En marge du congrès annuel de la Société Européenne d’Athérosclérose, la Chaire Internationale sur le Risque Cardio-métabolique (ICCR) dévoile le baromètre mondial des ventes de boissons sucrées, et ses conclusions sont préoccupantes. Bien qu’elles aient globalement baissé, les ventes mondiales de boissons sucrées restent élevées dans les pays développés. Le marché des boissons énergisantes est lui en pleine expansion.

 

Augmentation des ventes de boissons énergisantes

Pour réaliser ce baromètre les auteurs ont analysé les ventes de boissons gazeuses, de jus de fruit sucrés, de boissons énergisantes, et pour sportifs à travers le monde. Les résultats indiquent, sans surprise, que le Chili,le Mexique et les Etats-Unis arrivent en tête des ventes mondiales. Les Mexicains consomment ainsi 146,5 litres de boissons sucrées par an et par habitant. A l'échelle mondiale, les augmentations les plus élevées sont observées au Vietnam, en Géorgie et en Arabie Saoudite. 

En Europe, la tendance est à la baisse, sauf en Belgique, au Danemark et au Luxembourg. Nos voisins allemands, belges et néerlandais sont les plus gros consommateurs de boissons sucrées avec des volumes annuels moyens par habitant de 93 à 83 litres. Les Français semblent en comparaison bien raisonnables : ils n'achètent "que" 51 litres de boissons sucrées, un chiffre en diminution, 2,7 litres par an et par habitant.

En parallèle de cette baisse des ventes de boissons sucrées, une nette augmentation des boissons énergisantes oest observée, et cela tant dans les pays émergents que développés. En France, les ventes ont augmenté de 44 % en cinq ans. Cette tendance concerne tous les autres pays européens, à l’exception de l’Irlande, du Portugal de la Finlande. 

 

600 millions d’obèses dans le monde 

Selon l’OMS, le nombre de cas d’obésité dans le monde a doublé depuis 1980. Dans un monde où l’on comptent près de 600 millions d’obèses, le surpoids et l’obésité concernent près de 42 millions d’enfants de moins de cinq ans. En France, 14, 5 % de la population adulte est obèse. L’OMS estime que d’ici 2030, le nombre de personnes en surpoids devrait atteindre trois milliards de personnes. En cause : la consommation accrue d’aliments riches en calories et le manque d’activité physique. La transition sédentaire de nombreuses formes de travail, l’évolution des modes de vies et l’urbanisation favorisent l’apparition du surpoids, voire de l’obésité, détaille l’OMS. 

 

Des conséquences pour la santé

De plus, les maladies liées à l’obésité sont conséquentes. Risques cardiovasculaires, troubles musculo-squelettiques - arthrose, cancers du foie, du côlon ou encore du sein, les risques pour la santé sont multiples. « La science est claire : la surconsommation de boissons sucrées est associée à plusieurs problèmes de santé, souligne Benoit Arsenault, professeur adjoint à la Faculté de médecine de l’Université Laval. La hausse marquée des ventes de boissons sucrées dans les pays en développement est préoccupante et devrait être sur l’écran radar des autorités de santé publique. ». 
« L'Europe doit demeurer vigilante. Les pays de l'UE sont toujours parmi les plus grands consommateurs de boissons sucrées dans le monde. La hausse des ventes de boissons énergisantes est particulièrement alarmante ; elles ne sont pas moins nuisibles à la santé et, combinées à la hausse des ventes de boissons sucrées, contribuent à l'épidémie mondiale d’obésité », déplore Jean-Claude Coubard, Président de l'Alliance Européenne pour un mode de vie sain.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité