Publicité

QUESTION D'ACTU

Du 23 au 31 mai

Journée mondiale sans tabac : une campagne brise les idées reçues

En marge de la Journée mondiale sans tabac, le ministère des Affaires sociales et de la Santé lance sa nouvelle campagne « Halte aux idées reçues ».  

Journée mondiale sans tabac : une campagne brise les idées reçues Epictura/AndreyPopov

  • Publié 23.05.2016 à 16h26
  • |
  • |
  • |
  • |


La bataille continue. En marge de la journée mondiale sans tabac qui se tiendra le 31 mai prochain, le ministère des Affaires sociales et de la Santé et de la Santé publique lance une nouvelle campagne de prévention. Son objectif : briser les idées reçues sur les risques liés à la consommation de tabac. Selon les derniers chiffres du gouvernement, la France compte 16 millions de fumeurs. Entre 18 et 34 ans, « près d’une personne sur deux fume ». Plus de la moitié des fumeurs ( 58 % ) sont conscients de la nécessité d’arrêter le tabac. Et souvent ils y parviennent, on estime qu’entre 400 000 et 500 000 fumeurs arrêtent définitivement le tabac chaque année. La ligne téléphonique  gratuite dédiée à l’arrêt du tabac a reçu 34 866 appels l’année dernière et près de deux millions d’internautes ont visité le site web de tabac-info-service.fr« Non, le cancer des poumons ne touche pas que les séniors. Il touche aussi les fumeurs dès 35 ans », « Non, fumer seulement 4 cigarettes par jour n’est pas sans risque. En fait, ça multiplie par 3 le risque d’infarctus ». Voilà les slogans qui ponctueront la nouvelle campagne Tabac Info Service.

 

Les cancers liés au tabagisme surviennent dès 35 ans 

Le gouvernement tient à faire taire les idées reçues, soulignant l’importance des risques liés à une consommation de tabac, quelle soit modérée ou non. Dans l’inconscient collectif, certaines pratiques pourraient réduire les effets nuisibles du tabagisme. Interrogés lors du Baromètre Cancer 2010, 70 % des sondées estiment ainsi que « faire du sport permet de se nettoyer les poumons ». 

Plus d'un tiers des fumeurs considèrent que « la consommation de tabac ne peut provoquer un cancer que si l’on fume beaucoup et pendant longtemps », une affirmation erronée. « Il n’y a pas de seuil au-dessous duquel le risque de cancer du poumon est nul ; autrement dit, ne fumer « que » 1 à 5 cigarettes par jour n’est pas sans risque. Vis-à-vis de ce risque, il n’y a donc pas de « petit » ou de « gros » fumeur », rappelle dans un rapport La Ligue contre le cancer. Et pour le ministère, « les cancers liés au tabagisme apparaissent dès l’âge de 35 ans ». 

 

Arsenal d'aides aux fumeurs

Présente dans les bureaux de tabacs, commerces ou encorediffusée à la télévision et à la radio, la campagne s’achèvera le 31 mai prochain. Autre mesure pour venir à bout du tabagisme, le gouvernement rappelle les moyens mis en place pour conseiller et aider les fumeurs à arrêter de fumer. Une ligne téléphonique gratuite ( 39 89 ), un site internet (tabac-info-service.fr) et une application mobile sont prévus à cet effet.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité