Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude sur 29 modèles de voiture

Rayons UV : les vitres avant protègent mal les conducteurs

Les conducteurs ne sont pas à l'abri derrière leurs vitres. Les fenêtres des passagers laissent passer un tiers des UV-A, associés aux mélanomes et aux cataractes.

Rayons UV : les vitres avant protègent mal les conducteurs welcomia/epictura

  • Publié 13.05.2016 à 12h51
  • |
  • |
  • |
  • |


Les Français vont se masser sur les routes pour profiter du week-end prolongé de la Pentecôte. Ces trois jours devraient être ensoleillés. Mais les automobilistes ne seront peut-être pas à l’abri derrière leurs vitres, qu’elles soient teintées ou non. Une étude, parue dans le JAMA Ophtalmology, montre que les filtres UV laissent à désirer – surtout au niveau des vitres avant.

Les pare-brise protègent des UV

L’auteur de cette publication s’est intéressé aux performances de 29 modèles de voiture produits par 15 fabricants différents entre 1990 et 2014. Pas besoin de se rendre bien loin pour réaliser ces analyses : il s’est contenté de rendre visite, avec sa fille, à plusieurs vendeurs de voitures d’occasion avec un appareil qui mesure les UV-A. Le Dr Brian Boxer Wachler a alors réalisé plusieurs mesures en extérieur et à l’intérieur des véhicules.

Le pare-brise avant semble plutôt efficace pour filtrer les ultraviolets : il bloque en moyenne 96 % des UV-A. En cela, il fait bien mieux que les vitres avant, côté conducteur et passager, qui les bloquent à 71 %. Un bien piètre résultat. Seuls 4 modèles présentent un niveau de protection supérieur à 90 %, souligne l’auteur. Ironiquement, « la Buick Riviera de 1990 possède une meilleure protection contre les UV-A côté conducteur et passage que certains modèles de luxe plus récents », ne manque-t-il pas de préciser.

Vitres teintées non protégées

Pour le Dr Boxer Wachler, la conclusion est simple : les fabricants de voiture ont une large marge de progression. Cette lacune explique sans doute la forte fréquence de cataractes à l’œil gauche et de cancers cutanés sur le côté gauche du visage retrouvés chez les conducteurs. En effet, les UV-A sont associés à ces pathologies.

Ces résultats soulignent l’importance de se protéger contre les ultraviolets même à l’intérieur d’une voiture, estime le Dr Jayne Weiss, de l’Ecole de médecine de l’Université d’Etat de Louisiane à la Nouvelle-Orléans dans un commentaire associé. Aux Etats-Unis, la loi oblige les fabricants à produire des pare-brise en verre feuilleté. Le facteur de protection atteint ainsi un indice de 50. Mais les vitres avant ne sont pas soumises à cette législation.      « Tant que chaque vitre automobile n’est pas faite à base de verre laminé, il est bon que les ophtalmologues informent leurs patients sur la protection des yeux et de la peau la plus adaptée quand ils sortent et quand ils prennent leur véhicule », écrit-elle.

Poser des filtres UV

De son côté, le Dr Boxer Wachler conclut son étude par un avertissement : les vitres teintées ne protègent pas forcément des UV-A, contrairement à ce que pensent de nombreux patients. « Cette coloration bloque la lumière visible. Les films qui bloquent uniquement les UV-A sont clairs », rappelle-t-il. D’ailleurs, les modèles avec des vitres teintées, comme les BMW, étaient ceux qui bloquaient le moins les UV.

Améliorer la protection des conducteurs serait pourtant très bénéfique. Une étude française l’a montré : les mélanomes touchent plus la partie gauche du corps de l’homme. Mais d’autres travaux ont montré que la pose de filtres anti-UV réduit de 93 % la mort des cellules de la peau.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité