Publicité

QUESTION D'ACTU

Congrès international

Greffe du foie : les enfants transplantés vivent au moins 20 ans

A la suite d’une transplantation du foie chez les enfants, leur espérance de vie est de 20 ans, selon une étude européenne.

Greffe du foie : les enfants transplantés vivent au moins 20 ans Pix5/Monkeybusiness

  • Publié 14.04.2016 à 18h32
  • |
  • |
  • |
  • |


L'’espérance de vie minimum après une transplantation du foie chez les enfants est de 20 ans. 4 jeunes greffés sur 5 sont assurés de vivre au moins deux décennies à la suite de leur opération, selon une étude présentée au congrès international du foie (1) et réalisée en France par l’Association européenne pour la santé du foie (EASL). Après le rein, la greffe du foie est la plus pratiquée en France ( 1.355 interventions en 2015)

Pour cette étude, les chercheurs ont analysé rétrospectivement les dossiers médicaux de 128 enfants - ayant subi une transplantation cadavérique du foie à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne) entre 1988 et 1993. Selon l’étude, le taux de survie des patients enregistrés à 5, 10, 15 et 20 ans était de 84 %, 82 %, 80 % et 79 %.
Les complications courantes sont les infections ( 59 %), les plus aiguës ( 44 % ) et les rejets chroniques ( 37 % ). Sur les 128 patients, 100 d’entre eux ont survécu 20 ans ou plus après l’opération. Même si le greffon n’est plus efficace, les patients peuvent toujours rester en vie. Mais les soins sont alors extrêmement lourds.
« Cette étude est la preuve des grands progrès réalisés par la communauté médicale. Nous continuons à en apprendre davantage sur la façon dont le corps traite les organes transplantés », se réjouit le PrLaurent Castera, secrétaire général de l’EASL.

 

Près de 7000 enfants greffés en Europe


Les enfants représentent 12,5 % des transplantation du foie en Europe. 6 973 enfants ont reçu une greffe en 2012. « Jusqu’à présent, nous ne pouvions pas chiffrer l’espérance de vie après une transplantation du foie », explique Josefina Martinelli, pédiatre à l’hôpital du Krémlin-Bicêtre et auteur de l’étude.  « Bien que chaque greffe sur un enfant reste unique, que les procédures ne sont jamais les mêmes, cette étude fournit des preuves solides de l’espérance de vie après une greffe. »

(1) The International Liver Congress, 11 au 17 avril à Barcelone (Espagne).

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité