Publicité

QUESTION D'ACTU

Addict’Aide

Addictions : un village virtuel qui prône la réduction des risques

ENTRETIEN - Un nouveau portail en ligne réunit les outils à destination des consommateurs et de leurs proches, des professionnels de santé et des chercheurs autour de l’addiction.

Addictions : un village virtuel qui prône la réduction des risques Capture d'écran Addict'Aide

  • Publié 06.04.2016 à 22h46
  • |
  • Mise à jour le 06.04.2016 à 22h51
  • |
  • |
  • |


Le milieu de l’addiction rassemble ses forces. Un nouveau portail en ligne, Addict’Aide, a ouvert ses portes ce mercredi. Un « village » 2.0, sorte de territoire virtuel qui réunit des ressources et des acteurs traditionnellement éclatés, afin d’améliorer l’accès aux outils existants dans le domaine des conduites addictives.

« Que vous soyez un patient, un parent qui s’alarme de la consommation de son adolescent, un chercheur en quête de ressources, un journaliste à la recherche d’informations ou un médecin qui s’interroge, vous devriez ici trouver votre compte », explique le fondateur du site, Michel Reynaud, chef du service addictologie à l’hôpital Paul Brousse.

Maisons et chapelles

Le site mutualise ainsi les différents dispositifs à destination des usagers, souvent difficiles à trouver – annuaires des consultations médico-sociales, hospitalières et libérales, géolocalisation des réunions entre patients, applications pour évaluer son tabagisme, forums, blogs, actualités… L’idée est de créer un parcours de soins intégral, qui commence avec une bonne compréhension de ce qu’est l’addiction, se poursuit avec une évaluation des ses propres comportements et s'exprime à travers l’échange (à travers les forums ou par le biais d’une éventuelle prise en charge).

Onze « maisons » thématiques constituent ce village, chacune destinée à un public spécifique – maison des familles, des jeunes, des pouvoirs publics, de la presse, des professionnels de santé… Les ressources utilisent des supports multiples (articles, vidéos, agendas, outils d’évaluation, offres d’emploi, formations…).

De leur côté, les professionnels de santé peuvent consulter les recommandations en vigueur, gagner en visibilité ; les chercheurs, eux, disposent d’un lieu pour se renseigner, se contacter. « Les différentes unités de recherche sont en train de se constituer en réseau qui aura comme support ce site », précise Michel Reynaud.

Universitaires, acteurs associatifs, médico-sociaux ou encore médecins libéraux spécialistes de l’addiction possèdent donc désormais leur plateforme commune. Pour un milieu longtemps marqué par des divergences, philosophiques ou pratiques, la démarche est plutôt remarquable.

Ecoutez...
Michel Reynaud, psychiatre, chef du service addictologie à Paul Brousse : « Nous revenons de loin... A l’époque, les produits (tabac, alcool, drogues illicites) et les approches associées étaient très éclatés. »

Cette démarche reflète d'ailleurs la convergence conceptuelle qui caractérise désormais l’univers de l’addictologie, fédéré autour de la notion de réduction des risques. Depuis quelques années, c’est bien cette approche pragmatique d’accompagnement et d’éducation des usagers qui a triomphé, et qui fait l’unanimité dans les rangs des spécialistes. Addict’Aide est le miroir de cette unification.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité