Publicité

QUESTION D'ACTU

Liposarcome

Rob Ford : l'ancien maire de Toronto est mort d’un cancer

L’ancien maire exubérant de Toronto n’a pas résisté à une rechute de liposarcome. Rob Ford avait 46 ans.

Rob Ford : l'ancien maire de Toronto est mort d’un cancer West Annex News / Flickr

  • Publié 22.03.2016 à 19h32
  • |
  • |
  • |
  • |


L’ancien maire de Toronto (Canada) est décédé des suites d’un liposarcome. Rob Ford, homme politique atypique, avait défrayé la chronique par son populisme et ses abus en tous genres. Alimentation, alcool, crack… tout semblait excessif chez ce conservateur qui avait promis de revenir dans la course aux élections pour la municipalité canadienne en 2018. Il avait 46 ans.

Il a dirigé la ville de Toronto de 2010 à 2014. Alors candidat à sa propre succession, il s’était engagé dans une cure de désintoxication. Il avait pourtant dû abandonner cette campagne de réélection pour soigner un premier liposarcome malin. Il avait, à la place, brigué un poste de conseiller municipal.

Rechute et mauvais pronostic vital

Ces cancers des tissus graisseux sont rares, concernent des patients âgés entre 40 et 60 ans, et surtout les hommes (60 % des cas). Des métastases peuvent apparaître dans les poumons. Ils sont le plus souvent localisés dans la cuisse, derrière le genou ou au niveau de l’abdomen, et la tumeur peut atteindre 50 centimètres de diamètre.

Le traitement consiste en une ablation chirurgicale de la tumeur, effectuée l’année dernière sur Rob Ford. Mais ces cancers sont connus pour leur taux de rechute important, et le mauvais pronostic vital associé. L’homme politique a finalement succombé aujourd’hui à la seconde occurrence du cancer, située près de la vessie.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité