Publicité

QUESTION D'ACTU

Sevrage tabagique

Grossesse : une fumeuse sur deux reprend après l’accouchement

Une étude anglaise montre que 43 % des femmes ayant arrêté de fumer pendant leur grossesse reprennent la cigarette dans les six mois suivant l’accouchement.

Grossesse : une fumeuse sur deux reprend après l’accouchement

  • Publié 16.03.2016 à 14h40
  • |
  • |
  • |
  • |


La grossesse n’est pas l’arme ultime pour arrêter de fumer sur le long terme. Une étude britannique des universités de Nottingham et de York montre que 43 % des femmes qui n’avaient pas allumé la moindre cigarette pendant leur grossesse avaient repris leur consommation dans les six mois suivant l’accouchement.

« Fumer pendant la grossesse représente un enjeu majeur de santé publique, et un poids économique estimé à 23,5 millions de livres (Ndlr: 30 millions d'euros) au Royaume-Uni, et à 110 millions de dollars  (99 millions d'euros) aux Etats-Unis », explique le Dr Matthew Jones, auteur principal de l’étude. « Notre rapport révèle un fossé entre le besoin de prévention chez les femmes enceintes, et ce que les services de santé proposent à l’heure actuelle. »

6 % des femmes en profitent pour arrêter

Cette statistique décevante s’accompagne d’u chiffre alarmant révélé par l’étude. Selon les chercheurs, 87 % des femmes n’auraient jamais complètement arrêté de fumer au moment de l’accouchement. Au total, en les ajoutant à celles ayant stoppé leur consommation temporairement, 94 % des femmes fumant avant leur grossesse seraient toujours accros six mois après leur accouchement !

« La plupart des fumeuses ne parviennent pas au sevrage lors de leur grossesse, et parmi celles qui y parviennent, la plupart reprennent dans les six mois suivant l’accouchement », résument les auteurs de l’étude. « Cela laisse penser que les sommes d’argent importantes attribuées à des programmes de sevrage tabagique ne profitent qu’à très peu de femmes et d’enfants ».

Plus d’une Française enceinte sur six fume

Un point important à préciser néanmoins : cette étude publiée dans le journal Addiction – une méta-analyse sur les données de nombreuses enquêtes – s’appuie sur des programmes d’aide au sevrage tabagique pendant la grossesse. On peut alors supposer que les femmes concernées, ayant fait appel à ces programmes, sont plus touchées par l’addiction que la moyenne.

En France, selon des résultats du Baromètre santé INPES 2014, 17,8 % des femmes enceintes fument toujours au dernier trimestre de leur grossesse. C'est le taux le plus élevé d’Europe.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité