Publicité

QUESTION D'ACTU

Contrat de retour à l’équilibre financier

Normandie : l'hôpital de Bayeux entame une grève "illimitée"

L'intersyndicale de l'hôpital de Bayeux (14) a déposé un préavis de grève illimitée lundi pour dénoncer le manque de moyens. Pour le moment, la permanence des soins reste assurée.

Normandie : l'hôpital de Bayeux entame une grève \ GILE MICHEL/SIPA

  • Publié 22.02.2016 à 21h46
  • |
  • |
  • |
  • |


C'est un nouveau mouvement social qui débute dans un établissement de santé normand. Après les Urgences de Valognes (Manche) menacées de fermeture, c'est au tour du Centre Hospitalier de Bayeux (Calvados) de s'embraser. 

Pour la première fois de l'histoire de l'établissement, les syndicats présents sur place (CFDT, CFTC, CGT et Sud) ont déposé un préavis de grève illimitée, à compter du lundi 22 février 2016, à l’issue d’une assemblée générale intersyndicale.Tous s'opposent au « troisième plan de retour à l’équilibre financier ».
Le mouvement de protestation est né en effet après la présentation du Contrat de retour à l’équilibre financier (CREF) proposé par le directeur de l’établissement, Olivier Ferrendier, nommé en septembre 2014. Contacté par Pourquoidocteur, Jean-Paul Hamel, représentant CGT, estime que « les nouvelles conditions de travail sont inacceptables ».
Celles-ci viseraient en plus tous les personnels (non soignants, soignants, contractuels). Du coup, « l'état d'esprit des salariés est très très remonté », confie Jean-Paul Hamel.

Ecoutez...
Jean-Paul Hamel, représentant CGT : « Ils veulent revoir le règlement intérieur du fonctionnement de l'hôpital. En nous imposant par exemple 30min de plus sans...»

 

Personnels assignés 

Pourtant, comme dans la fonction publique hospitalière le directeur doit assurer la continuité des soins, de nombreux personnels ont déjà été assignés à leur poste de travail. « D'autres ont fait grève aujourd'hui, mais financièrement, cela va devenir très dur pour eux s'ils continuent », raconte le syndicaliste.
Au final, seuls les services fermés le week-end, peu nombreux, seraient perturbés. Concrètement, « quelques interventions chirurgicales prévues pourraient être reprogrammées », précise Jean-Paul Hamel. Le service des urgences, ou encore la maternité fonctionneront, eux, normalement. 

La grogne se manifeste surtout par des banderoles installées sur l’ensemble des établissements hospitaliers de Bayeux, et un piquet de grève a aussi été organisé dans le hall d’entrée de l’hôpital. Par ailleurs, une pétition proposée aux usagers remporterait déjà un franc succès, d'après les syndicalistes. Enfin, une manifestation en soutien au personnel est d'ores et déjà prévue dans le ville de Bayeux le mardi 1er mars.

Maternité en danger

Pour convaincre les habitants de se joindre à cette marche, Jean-Paul Hamel rappelle que la survie de cet hôpital est également en danger. « On sait que certains de nos services sont dans le viseur de l'Agence Régionale de Santé (ARS). Parmi eux, notre pédiatrie, une partie de nos blocs opératoires, et notre maternité. Celle de Bayeux est pourtant la seule de niveau 1 qui reste dans le département du Calvados », fait-il remarquer. La prise en charge des grossesses normales dans ce coin de Normandie serait donc menacée. L'hôpital le plus proche pour les habitants, celui de Caen (Calvados), reste tout de même à 40 minutes de Bayeux... 

Ecoutez...
Jean-Paul Hamel : « Si l'Hôpital de Bayeux est en danger, à travers nos conditions de travail, c'est la population elle-même qui est en danger...»

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité