Publicité

QUESTION D'ACTU

Hôpital universitaire de Dacca

"Homme-arbre" : Abul Banjalar a été opéré avec succès

Abul Banjalar a été opéré ce samedi à Dacca. Il devra attendre trois mois avant de savoir si d'autres opérations sont envisageables. 

\ SIPANY/SIPA

  • Publié 21.02.2016 à 12h58
  • |
  • |
  • |
  • |


L'opération d'Abul Bajandar, alias « l'homme-arbre », s'est déroulée samedi à l'hôpital universitaire de Dacca avec succès. Ce bangladais, âgé de 26 ans, souffre d'une maladie rarissime appelée épidermodysplasie verruciforme, lui faisant pousser des verrues similaires à des écorces d'arbre sur le corps.
Les médecins lui ont retiré toutes ses excroissances de la main droite. L’opération a réussi. Nous avons enlevé les excroissances des cinq doigts de la main droite. Il est heureux, il riait », a déclaré le directeur de l’établissement Samanta Lal Sen.

L'intervention chirurgicale  a duré trois heures et demi et a nécessité l'implication de neuf médecins. Abul Bajandar va rester sous l'étroite surveillance des médecins pendant 3 mois, afin de déterminer si d'autres opérations sont possibles. « C'est un grand défi », reconnaît Samanta Lal Sen.

Cinq kilos d'excroissances

Originaire du district de Khulna (sud), ce père de famille subit le poids d'excroissances d'au moins cinq kilogrammes depuis dix ans. Il était encore adolescent lorsque les premières verrues sont apparues. « Au début, je pensais qu'elles étaient bénignes, avait déclaré à l'AFP ce patient du Medical College Hospital (DMCH) de Dacca, la capitale du Bangladesh. Mais petit à petit, j'ai perdu ma capacité de travail. J'ai maintenant des douzaines de racines de 5 à 7 cm sur les deux mains. Et j'en ai des petites sur les jambes ».

Appel aux dons 

Abul Bajandar est devenue une attraction au Bangladesh. Selon les dires de ses proches et de l’hôpital, des centaines de personnes se pressent depuis le début de l’année pour rende visite à « l’homme-arbre ». C'est d'ailleurs cette exposition médiatique qui est à l'origine de l'opération d'Abul Bajandar, puisque ses proches ont lancé un appel au don pour susciter la générosité des téléspectateurs, afin de financer les soins médicaux. 

La « maladie de l’arbre », ou épidermodysplasie verruciforme, est une maladie génétique rarissime, qui peut conduire au cancer. Le meilleur traitement pour cette pathologie reste donc l'excision des verrues. Si les médecins ne sont pas en mesure de garantir que les verrues d'Abul Bajandar ne réapparaîtront pas avec le temps, l'homme pourra au moins aspirer de nouveau à une vie « normale ».

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité