Publicité

QUESTION D'ACTU

Opération dans plus de 100 pays

Interpol saisit 9 millions de médicaments contrefaits

Interpol a réalisé une saisie record de médicaments contrefaits lors d'une opération menée dans 111 pays. 

Interpol saisit 9 millions de médicaments contrefaits HADJ/SIPA

  • Publié 22.12.2015 à 19h42
  • |
  • |
  • |
  • |


La lutte contre la contrefaçon de médicaments marque des points. Une opération, conduite dans 111 pays et ciblant les sites internet de vente, a permis la saisie de 9,4 millions de médicaments contrefaits ou faux et potentiellement mortels.
Cette opération, Pangea VII - la plus vaste jamais organisée contre la contrefaçon de médicaments - a permis 237 arrestations à travers le monde et la saisie de médicaments potentiellement dangereux d'une valeur supérieure à 36 millions de dollars, selon les précisions d'Interpol. 

10.600 sites fermés
Menée du 13 au 20 mai, l'opération a débouché sur l'ouverture de 1 235 enquêtes, la suppression de 19.000 publicités pour des médicaments illicites et la fermeture de plus de 10.600 sites de vente sur internet. Parmi les médicaments saisis durant l'opération figurent des pilules amaigrissantes, des traitements contre le cancer et les troubles de l'érection, des médicaments contre le rhume ou la toux, la malaria, ou encore des anti-cholestérol.

En février dernier, les douanes françaises avaient saisi 2,4 millions de comprimés d'une valeur de 1 million d'euros, lors d'une inspection dans le port du Havre. Il s'agissait, entre autres, de contrefaçons de médicaments pour les troubles de l'érection.

 

1 médicament sur 2 sur internet est contrefait

Le marché du faux médicaments est en pleine expansion, le nombre d'officines illicites ne cessant d'augmenter sur internet. Selon l'OMS, les faux médicaments représentent près de la moitié des ventes de médicaments sur internet dans les pays occidentaux. Toujours selon l'Organisation, 30 % des médicaments sont issus de la contrefaçon dans certains pays d'Afrique ou d'Asie du Sud-Est, et jusqu'à 60 % au Nigeria ou en Guinée. Dans ces régions du monde, même les pharmacies officielles peuvent être touchées. 

8 Français sur 10 mal informés 

Cette saisie intervient alors que le laboratoire Sanofi a publiée récemment les résultats d'une enquête conduite par Happycurious sur la perception des Européens vis-à-vis de la contrefaçon de médicaments.

Sur les 5010 personnes interrogées dans 5 pays Européens, seulement 20 % pensent aux médicaments lorsqu'on leur parle de contrefaçon, la majorité l'associant automatiquement aux marques de vêtements et au luxe.
Les sondés ont néanmoins conscience du risque que peuvent représenter les médicaments contrefaits. Un médicament contrefait étant, pour l'Organisation Mondiale de la Santé, « un médicament qui est délibérément et frauduleusement muni d'une étiquette n'indiquant pas son identité et/ou sa source véritable ». Ils représentent un véritable danger pour la santé des patients, en raison de sa similitude avec un véritable médicament.

Le laboratoire Sanofi a renforcé sa lutte contre la contrefaçon en créant en 2008 le Laboratoire Central d'Analyse des Contrefaçons.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité