Publicité

QUESTION D'ACTU

Management d'entreprise

Santé au travail : déjeuner avec ses collègues booste les performances

Partager ses repas entre collègues permettrait d'améliorer la coopération et les performances des employés, selon une étude américaine menée dans une caserne de pompiers.

Santé au travail : déjeuner avec ses collègues booste les performances ZEPPELIN/SIPA

  • Publié 09.12.2015 à 12h12
  • |
  • |
  • |
  • |


Prendre le temps de casser la croûte avec ses collègues permettrait d’être plus performant au travail, selon une étude américaine de l’université de Cornell publiée dans Human Performance.

Les chercheurs se sont demandés si les sociétés qui investissent dans des restaurants d’entreprise en tirent des bénéfices. Pour répondre à cette interrogation, ils ont suivi et interrogé une cinquantaine de pompiers vivant une grande partie du temps dans leur caserne.

Les combattants du feu ont rapporté que pour eux les repas ensemble étaient une activité centrale dans leur journée de travail. Au point que certains pompiers démarrant leur garde à 18h dînent parfois deux fois, une première fois à la maison et une seconde avec leur équipe. « Pour moi, ceci est un très bon exemple de l’importance du groupe. Celui-ci est comparable à leur famille », relève Kevin Kniffin, responsable des travaux et professeur d’économie appliquée et management.

Source: Food and Brand Lab, Cornell University. "Manger ensemble renforce le travail d'équipe. Et cela rend même les pompiers plus heureux"

 

Tisser des liens sociaux

En parallèle, pour évaluer leur niveau de performance, les chercheurs ont demandé à près de 400 superviseurs de noter de 1 à 10 le peloton de pompiers. Ils leur ont aussi demander combien de fois les pompiers se retrouvaient pour déjeuner ou dîner au cours d’une semaine de travail.

Ils ont alors découvert que les pompiers qui partagent les repas forment un groupe plus performants que ceux préférant s’isoler. « Manger ensemble est un acte beaucoup plus intime qu’étudier un tableau Excel en réunion […], explique Kevin Kniffin. D’un point de vue anthropologique, partager un repas est une ancienne tradition permettant de tisser un lien social, et cela semble se perpétuer sur les lieux de travail ».

Par ailleurs, les auteurs soulignent que les pompiers semblaient embarrassés lorsqu’ils étaient interrogés sur leurs collègues les plus solitaires. « C’est un signal que quelque chose de profond se passe mal au sein du groupe, en particulier dans la manière de travailler », estime le chercheur.

L'équipe de chercheurs souligne alors l'importance pour les entreprises de créer des espaces de vie où les employés peuvent se retrouver afin d'améliorer leur coopération et performance en tant que groupe.  

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité