Publicité

QUESTION D'ACTU

Sécurité routière

27 secondes d’inattention au volant après l’utilisation de la commande vocale

La commande vocale est légale mais pas forcément sûre. Après son utilisation, un conducteur met jusqu'à 27 secondes pour retrouver toute son attention.

27 secondes d’inattention au volant après l’utilisation de la commande vocale AAA Foundation for Traffic Safety

  • Publié 23.10.2015 à 18h43
  • |
  • |
  • |
  • |


Vous avez certainement croisé ces drôles d’individus qui dialoguent avec leur système d’exploitation. Non, il ne s’agit pas du monde futuriste que dépeint Spike Jonze dans son film Her, mais bien du monde actuel. Entre les smartphones et les « voitures intelligentes », la commande vocale est en plein développement. Alors même que le gouvernement a interdit le kit mains libres, il a laissé passer le système centralisé des voitures. Mais contrairement à ce qu’on aurait pu penser, parler directement à son automobile n’élimine pas toute source de distraction.

Trois terrains de football

Quelques 320 participants ont courageusement pris le volant pour cette étude menée par des chercheurs de l’Utah (Etats-Unis). 257 d’entre eux ont conduit 10 modèles de véhicules produits en 2015 possédant une commande vocale centralisée. Les autres ont utilisé 3 types de systèmes d’exploitation de smartphone avec commande vocale (Cortana, Google Now, Siri). Et ceux qui s’imaginent que parler à l’appareil aide à être moins distrait risquent d’être déçus : il faut 15 à 27 secondes pour récupérer une concentration correcte selon l’appareil. Cela vaut même lorsqu’on est arrêté au feu rouge.


« La plupart des gens pensent : "Je raccroche et je peux y aller." Mais ce n’est pas le cas. Nous voyons bien qu’il faut un long moment pour regagner toute son attention », explique David Strayer, qui a cordonné les travaux. Mais c’est bien en route que le risque est le plus élevé. A 40 km/h, un conducteur couvre l’équivalent de trois terrains de football avant de retrouver toute sa concentration.

Mieux vaut s’en passer

Les travaux ont même permis d’établir une distinction entre les systèmes d’exploitations qui perturbent le plus et le moins les pilotes. La commande centralisée de la Mazda 6 est de loin la mauvaise élève, suivie de près par le système sur smartphone Cortana. Les « Apple maniacs » vont pour une fois devoir mettre leur fierté dans leur poche, car c’est bien le système Google Now qui perturbe le moins la conduite par rapport à Siri. En revanche, les dispositifs les moins gênants restent ceux qui sont intégrés aux voitures.


Dans l’état actuel des choses, il vaut mieux se passer de la commande vocale, conclut tout de même David Strayer. « Ce n’est pas parce que ces systèmes sont intégrés à la voiture que c’est une bonne idée de les utiliser au volant. Ils perturbent fortement la conduite, ils favorisent les erreurs et ils peuvent très frustrants. » Et l’agacement au volant n’est pas connu pour aider à réduire les accidents.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité