Publicité

QUESTION D'ACTU

Contre la loi de santé

Les médecins mettent la clé sous la porte pendant quatre jours

Pour protester contre la Loi Santé, notamment le tiers payant généralisé, des syndicats de médecins libéraux appellent à la fermeture des cabinets de samedi à mardi prochain.

Les médecins mettent la clé sous la porte pendant quatre jours DURAND FLORENCE/SIPA

  • Publié 02.10.2015 à 14h13
  • |
  • |
  • |
  • |


Ensemble contre la loi de Marisol Touraine ! C'est le mot d'ordre lancé par plusieurs syndicats médicaux alors que le Projet de loi Santé de la ministre est actuellement discuté au Sénat. Pour montrer leur opposition au tiers payant généralisé, le Syndicat des médecins libéraux (SML), la Fédération des médecins de France (FMF) et le Bloc (chirurgiens) invitent les praticiens à un « blocage sanitaire » du samedi 3 au mardi 6 octobre. Un mouvement « reconductible », avertissent-ils. Ces organisations rallient ainsi l'appel à la grève initié par MG France, le principal syndicat de généralistes, à partir du 5 octobre. Ces médecins entendent, eux, redire fermement « non » à « l’obligation » du tiers payant préférant qu'il soit plutôt une option pour le praticien.

Avec ce mot d'ordre, ces organisations veulent imposer une véritable épreuve de force au gouvernement alors que le « vrai combat », d'après elles, aura lieu lors du retour de la Loi à l’Assemblée Nationale, en fin d’année 2015.

Le syndicat majoritaire absent 

Cependant, l'unité syndicale ne sera pas de mise puisque la CSMF (1), le principal syndicat de médecins libéraux, a d'ores et déjà indiqué qu'elle ne participera pas au mouvement. Son président, le Dr Jean-Paul Ortiz, dénonce en effet « une mascarade ». « La grève du 5 octobre intervient, comme par hasard, au moment où les médecins recevront leurs bulletins de vote pour les élections aux Union Régionale des Profesionnels de Santé (URPS) », fait-il remarquer.

Pour la suite, le syndicat promet toutefois des « instants difficiles » au gouvernement de Manuel Valls. Il annonce pour bientôt des opérations d’envergure afin de répondre par la mobilisation à l’OPA que le gouvernement organise sur la médecine libérale. « Les mouvements d’envergure, la CSMF connaît », avertit-il. Dans son dernier communiqué de presse, Jean-Paul Ortiz rappelle à ce titre la fermeture des cabinets fin 2014 suivie par l'ensemble des syndicats médicaux et la manifestation du 15 mars 2014 qui avait réuni 50 000 médecins dans les rue de Paris contre la Loi de Santé.

(1) Confédération des Syndicats Médicaux Français

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité