Publicité

QUESTION D'ACTU

Procédure collégiale

Affaire Lambert : la décision des médecins sera connue le 23 juillet

Le Dr Daniela Simon, en charge de Vincent Lambert, a convié les membres de sa famille à une réunion au CHU de Reims le 23 juillet. Elle annoncera sa décision quant à l'arrêt des traitements.

Affaire Lambert : la décision des médecins sera connue le 23 juillet Hôpital Sébastopol (CHU de Reims), capture d'écran : Google Maps

  • Publié 18.07.2015 à 21h17
  • |
  • |
  • |
  • |

  • Mots clés :
  • CHU

J-5. Le 23 juillet est en effet la date retenue par le Dr Daniela Simon pour convoquer la famille de Vincent Lambert, qui se déchire depuis sept ans sur le sort de ce patient en état végétatif. D'après le quotidien Libération, la médecin du CHU de Reims aurait adressé une lettre aux différents membres (parents, épouse, neveu) dans laquelle elle écrit clairement que « l’objectif de cette réunion sera de vous informer des conclusions de la procédure collégiale menée et de la décision que j’aurai prise ». Elle poursuit : « Dans le cadre de la procédure d’arrêt des traitements, j’ai l’honneur de vous convier à participer à un deuxième conseil de famille le ... »

 

3 plaintes déposées par les parents

Une convocation sûrement pour annoncer le début d'un protocole de fin de vie qui se fait dans un contexte "tendu" puisque les parents de Vincent Lambert, en faveur du maintien des traitements, viennent d'annoncer qu'ils allaient déposer trois plaintes. Deux contre le Dr Daniela Simon (en charge de leur fils) et l’hôpital pour « tentative d’assassinat » ; la dernière pour « faux témoignage, faux et usage de faux », à l'encontre de Rachel Lambert, la femme du malade dont l'état s'est aggravé ces dernières années (troubles de la déglutition...).
Depuis le début de ce drame familial, l'épouse a toujours soutenu que Vincent Lambert lui aurait confié que dans de telles circonstances, il souhaiterait mourir dans la dignité.

 

Aucune incidence sur le protocole de fin de vie

Contactée par Pourquoidocteur, Me Sara Nourdin, l'avocate de Rachel Lambert, affirme : « Pour le moment, je n'ai reçu aucune confirmation par le parquet d'une plainte visant ma cliente ». Sur l'objet avancé dans la presse, « faux témoignage, faux et usage de faux », elle précise qu'elle a indiqué à Mme Lambert « de ne pas s'inquiéter ». « En l'état, il n'y a rien, à mon sens, qui est susceptible de l'inquiéter dans les menaces qui sont proférées par les parents. Rien de tout cela n'est caractérisé », maintient-elle.
« De toute façon, s'il est décidé, cela n'aura aucune incidence sur l'entame d'un protocole de fin de vie. Cette plainte, si elle est déposée, n'est pas de nature à le suspendre », conclut-elle. L'épilogue de cette affaire est désormais entre les mains du Dr Daniela Simon.

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité