Publicité

QUESTION D'ACTU

MG France

Arrêts maladie injustifiés : les médecins montent au filet

Certains généralistes prescriraient trop d'arrêts de travail de longue durée, estime l'Assurance maladie. Les médecins lui répondent.

Arrêts maladie injustifiés :  les médecins montent au filet GILE MICHEL/SIPA

  • Publié 04.06.2015 à 16h50
  • |
  • |
  • |
  • |


Les arrêts de travail de longue durée prescrits par les médecins sont dans le collimateur de l'Assurance maladie ! Selon un document consulté par l’Agence France Presse (AFP), l’organisme prépare un plan d’action pour réduire les dépenses liées aux arrêts de travail.
En 2013, plus de 203,6 millions de journées ont été indemnisées pour maladie au bénéfice de 4,7 millions de personnes et pour un coût de 7 milliards, indique le rapport. Face à cette ardoise bien salée, des rappels à l’ordre seront adressés à des médecins qui prescrivent, sans justification particulière par rapport à d'autres confrères, plus d’arrêts et de plus longue durée. Une menace qui n'est pas restée sans réponse de la part des syndicats médicaux. 

 

MG France parle des effets de la crise

Dans un communiqué de presse publié ce jeudi, le principal syndicat de généralistes, MG France, justifie ces prescriptions : « Alors que la crise économique entraîne une pression croissante sur les salariés, alors que certains responsables souhaitent fort justement que le burn out soit reconnu comme maladie professionnelle, alors que le recul de l’âge de départ en retraite commence faire sentir ses effets, l'Assurance maladie et les pouvoirs publics s’étonnent curieusement de voir augmenter la durée des arrêts maladie dûs à des troubles musculo-squelettiques et à des syndromes dépressifs. »

Pour ces syndicalistes, l'attitude des médecins éviterait en plus des drames :« De façon tout aussi simpliste, l'Assurance Maladie reproche aux prescripteurs, le plus souvent médecins généralistes, ces arrêts de longue durée ainsi que leurs prescriptions d'antidépresseurs. Elle semble ainsi oublier que la France présente l'un des plus fort taux de suicides en Europe et que la souffrance au travail est une réalité de plus en plus reconnue. »

En réponse aux accusations, MG France préfère plutôt mettre en avant le rôle d'« amortisseur social » du médecin généraliste traitant et se félicite qu’il apporte ainsi« soutien et prise en charge aux salariés en souffrance. »

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité