Publicité

QUESTION D'ACTU

Selon l'OMS

Amiante : un tiers des Européens est toujours exposé

Selon les chiffres de l'OMS, près de 300 millions d'Européens seraient encore exposés de manière significative à l'amiante, responsable de nombreuses maladies et décès. 

Amiante : un tiers des Européens est toujours exposé BAZIZ CHIBANE/SIPA

  • Publié 01.06.2015 à 13h13
  • |
  • |
  • |
  • |


La lutte contre l’utilisation de l’amiante concerne la plupart des pays européens. Selon les derniers chiffres de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), près d’un Européen sur trois serait fréquemment exposé à ce produit sur son lieu de travail et dans son environnement.
Alors que les 53 pays de la zone européenne de l’OMS avaient promis d’interdire définitivement l’utilisation de l’amiante, 15 d’entre eux continuent d’utiliser ces fibres qui peuvent avoir des conséquences désastreuses pour la santé. L’exposition intensive peut provoquer un cancer des poumons, des ovaires ou du larynx.

Des pays encore récalcitrants 

Près de 300 millions d'Européens seraient confrontés assez fréquemment à l’amiante. Cette exposition peut être expliquée de deux manières. Certains pays, une quinzaine, ne tiennent pas leur promesse de cessation immédiate d’exploitation de l’amiante (il s’agit des pays de l’Est, Russie, Kazakhstan entre autres). De pus, dans les pays où l’interdiction est effective, les habitants peuvent être exposés à des constructions anciennes qui cotiennent des fibres d'amiante. C’est pourquoi l’OMS appelle à une intensification des opérations de « désamiantage », notamment dans les bâtiments publics. 

« Nous exhortons tous les pays à remplir les engagements pris en 2010 (…) et à élaborer pour la fin de l'année des politiques qui permettront d'éliminer les maladies liées à l'amiante en Europe. Il reste très peu de temps pour cela », affirme le Dr Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l’OMS pour l’Europe.
« Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre près de 15 000 vies chaque année en Europe, surtout des travailleurs, en raison des maladies causées par une exposition à l'amiante. Chaque décès de ce type est évitable », dénonce encore le Dr Jakab. 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Des solution à court terme

Plus de 200 représentants de pays européens, d’organisations internationales et d’ONG ont ainsi exhorté les pays européens réticents à enfin tenir leurs promesses en cessant immédiatement toute utilisation de l’amiante. Il a été décidé de renforcer les partenariats avec différents intervenants (ONG) afin de travailler dans les pays récalcitrants. De plus, il est également prévu de sensibiliser les différents gouvernements aux coûts de l’amiante, et en particulier des traitements des maladies qui en découlent. Selon l’OMS, les décès et maladies coûtent environ 1,5 milliard d’euros à la société chaque année.

« L'amiante est connu comme un tueur silencieux, car les problèmes de santé dus à une exposition à celui-ci apparaissent généralement après plusieurs dizaines d'années. Ceci signifie que dans toute l'Europe, beaucoup d'autres personnes devraient tomber malades et mourir dans les prochaines années », explique, quant à lui, le Dr Guénaël Rodier, directeur de la division des maladies transmissibles.

En France, de nombreuses affaires liées à l’amiante sont dévoilées des années après une exposition. Chaque année, entre 2 200 et 5 400 diagnostics de cancers liés à ce produit sont répertoriés. 70 000 décès liés à ces maladies sont à redouter dans les prochaines années.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité