Publicité

QUESTION D'ACTU

Financé par la Loterie britannique

Obèses : un test ADN pour trouver le bon régime

Plus de 200 000 habitants en surpoids du comté de Nottingham, en Angleterre, vont bénéficier gratuitement d'un test ADN permettant de cibler les gènes responsables de la prise de poids.

Obèses : un test ADN pour trouver le bon régime SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 18.05.2015 à 12h46
  • |
  • |
  • |
  • |


« L’Europe va être confrontée à une crise immense », a prévenu dernièrement l’Organisation mondiale de la santé (OMS), à l’occasion d’un congrès européen sur l’obésité à Prague.
Pour lutter contre ce fléau, quelques 235 000 personnes obèses originaires de la ville et du comté du Nottingham, en Angleterre, pourraient bénéficier gratuitement d’un test ADN leur permettant d’élaborer un régime adapté à leurs gènes, a rapporté le Telegraph.

 

Comprendre les gènes responsables

C’est le Big Lottery Fund, la Française des Jeux d’outre-Manche, qui devrait financer ce projet piloté par le Service de santé national dans l’Essex, à hauteur de 50 000 £ (soit près de 70 000 euros). En pratique, les personnes en surpoids auraient droit à un test ADN, qui leur permettra de comprendre quels gènes sont responsables de leur prise de poids et ainsi personnaliser leur régime..
En effet, chaque génotype est différent d’un individu à un autre, et chaque groupe d’aliments agit différemment selon les personnes. Si l’expérience est un succès, elle devrait être étendue à l’ensemble du pays.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Un quart de la population en surpoids

En janvier 2014, le Nottinghamshire County Coucil (organisme de santé publique) a constaté que 24 % des habitants du Notts sont en surpoids.
Les villes de Ashfield, Mansfield et Bassetlaw dépassent largement la moyenne nationale (24,2 %) avec un taux d’obésité frôlant les 30 % pour la première et près d’un quart de la population dans les deux autres villes. 
Des chiffres très alarmants qui ont donc poussé les autorités britanniques à envisager toutes les mesures pour lutter contre cette "épidémie".

Une question de santé publique

Récemment, l’Organisation mondiale de la santé a publié un rapport alarmant sur l’épidémie d’obésité qui risque de toucher l’Europe d’ici à 2030. D’après cette étude, la Grande-Bretagne risque de connaître une hausse du nombre de personnes en surpoids.
Ainsi, en 2030, les femmes britanniques seraient 33 % à être obèses (36 % pour les hommes) contre 26 % il y a cinq ans. Toujours selon l’Organisation, une personne est considérée comme obèse quand son indice de masse corporelle (IMC) est supérieur à 30.
L'obésité croissante dans le pays est une des questions de santé publique que le gouvernement britannique devra affronter dans les années à venir, tout comme dans le reste de l'Europe. 

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité