Publicité

QUESTION D'ACTU

Chirurgie éveillée

Cerveau : Jim Milot se fait opérer en jouant de la mandoline

Atteint d'une tumeur au cerveau, un Américain s'est fait opérer tout en jouant de la mandoline. Une passion qui lui a sans doute sauvé la vie.

Cerveau : Jim Milot se fait opérer en jouant de la mandoline

  • Publié 11.05.2015 à 19h07
  • |
  • |
  • |
  • |


Certaines passions peuvent vous sauver la vie. C’est ce que Jim Milot, un Américain d'Oklahoma City (Etats-Unis), a découvert. C’était il y a six semaines, Jim Milot rendait visite à l’un des ses petits-enfants né à l’hôpital de la ville. Il rencontre un ami à qui il confie ses maux de tête constants.
Après quelques examens et une IRM, le verdict tombe : l’homme souffre d’un glioblastome de stade 4 de la taille d’une balle de baseball. Les médecins décident de l’opérer rapidement. L’intervention a lieur trois jours après avoir appris la nouvelle.

Une chirurgie éveillée

Le cancer, dont souffrait Jim Milot, n’était pas l’un des plus bénins. Fréquente mais très agressive, la tumeur est composée de cellules cérébrales. En retirant la tumeur, les médecins auraient pu affecter le fonctionnement du cerveau.
L’opération dite de « chirurgie éveillée » a permis au Dr Sughrue de savoir quelles cellules cérébrales il devait retirer. La technique : demander au patient de jouer de la mandoline - dont il est un amateur - durant l’intervention. Et tant que Jim Milot continuait à jouer, le neurochirurgien pouvait enlever la tumeur.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Une technique qui a fait ses preuves

Au total, il aura fallu cinq heures d’opération et quelques coups de « gratte » de Jim Milot, pour permettre au neurochirurgien d’enlever 99 % de la tumeur. Le reste devrait disparaître avec les effets de la chimiothérapie.
Bien qu’elle semble insolite, cette technique a déjà fait ses preuves en 2013, sur l’acteur et musicien Brad Carter, guitare à la main. Ce dernier, qui souffrait de la maladie de Parkinson n’a, depuis, plus de tremblements. L’opération lui avait même permis de remonter sur scène.
La technique de stimulation cérébrale profonde, mise au point par le Français, Alim-Louis Benabid, permet aujourd'hui de traiter et d'opérer des patients atteints de certaines formes de dusytonie de Parkinson, d'éplipesie et même de troubles obsessionnels compulsifs. 

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité